Fespaco 2021: les femmes dominent dans une catégorie innovante

Yennega academy est l’une des innovations du festival panafricain de cinéma de Ouagadougou ( Fespaco) 2021. Sur 14 œuvres cinématographiques en compétition dans cette catégorie, 9 sont présentées par des réalisatrices. 239 ont été retenus pour les compétitions selon le comité d’organisation.

 «  Cinéma africain et de la diaspora : nouveau regard, nouveau défi », c’est la matière à réflexion du Fespaco édition 2021. Du 16 au 23 octobre à Ouagadougou,  le monde du cinéma africain se donne rendez-vous dans la capitale burkinabè pour échanger autour de ce 7e art. Jeudi 9 septembre, le comité d’organisation a présenté les grands défis et innovations du festival :

  • 50 pays africains sont en compétition
  • La mise en place de nouvelle catégorie  comme Yennega academy dont l’objectif est de donner de la visibilité aux nouveaux acteurs du cinéma
  • Les réflexions sur les défis actuel du cinéma de l’industrie du cinéma notamment sur le financement, la distribution, la formation.
  • ….

15 œuvre sont en compétition dans cette nouvelle catégorie dont 9 sont présentés par des femmes. Alex Moussa Sawadogo, délégué général du Festival le reconnait : les femmes sont peu présentes dans l’industrie cinématographique.  « Nous sommes contents de démontrer que le cinéma n’est pas seulement réservé aux hommes. Les femmes qu’on voit derrière les cameras ou dans les studios pour les montages, peuvent être aussi devant la caméra comme actrices ou derrière la caméra pour faire des films. Elles sont créatrices comme les hommes et capables de faire rêver tous les spectateurs du monde entier », témoigne-t-il.

L’édition de 2021 se veut être, selon le délégué général, une édition qui contribuera à la bâtisse du cinéma africain sur un socle durable.

239 films sont en compétition pour le trophée de l’Etalon d’or. Le fespaco 2021 a un coût global de 1 milliards 400 millions de FCFA. Il se tiendra dans le strict respect des mesures sanitaire contre la Covid-19.

RABO Cheik Abdoul Kader

Laisser un commentaire