đź”´[ L’Edito du mois d’AoĂ»t 2023 ] | A qui profitent ces buzz ?

A leurs corps défendant, ils ont été propulsés aux devants de la scène nationale et parfois internationale, par la magie des réseaux sociaux. C’est le buzz et la totale ! D’abord lors du BEPC, session 2022. Le jeune Abdoul-Karim Sanogo, alors candidat, au micro de Omega Média s’est exprimé en verlan, un style bien connu des milieux rap et jeune. Il n’en a pas fallu plus pour que Monsieur « Bongal » devienne la star du moment défrayant la chronique sur les réseaux sociaux, les plateaux des chaines de télévision jusque dans les ménages.

Publicités

🔴[ L’Edito du mois d'Août 2023 ] | A qui profitent ces buzz ? 2

 

Une année est passée et voilà ensuite « Aïcha Trembler » qui, comme un OVNI (Objet volant non identifié), a débarqué dans la place, à la faveur d’une vidéo-amateur de danse lors d’une soirée d’ambiance à Sin, une localité proche de Safané. Le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Mali … tremblent. La suite, on la connait, le buzz est encore à son paroxysme.

A eux seuls, ces deux cas suffisent pour illustrer la métamorphose, sinon, le bouleversement que ces réseaux sociaux peuvent occasionner dans notre vie quotidienne. D’où la nécessité de s’interroger, au-delà du buzz, sur l’avenir de des premiers concernés, parce que de toute évidence, le buzz est de nature éphémère et il sera illusoire de penser qu’on peut rester au sommet de son art plus longtemps que cela en la matière.

Publicités
orange

Lire ici: đź”´[ L’Edito du mois de Juillet 2023 ] | les femmes aux abonnĂ©es absentes dans les champs – Mousso News

Tout de même, en quoi ces buzz ont-ils profité à « Bongal » ? Qu’est-ce que « Aicha Trembler » gagne-t-elle au-delà de ses séjours tous frais payés à Ouagadougou, en Côte d’Ivoire et en Europe comme le font croire certaines informations ? Le clip-vidéo promis par le BBDA à DJ Domi Leosgo et Aïcha suffit-il pour assurer la continuité de la vie de star qui s’est imposée à la jeune fille, analphabète de surcroit ? Celle qui a été dépaysée pourra-t-elle désormais retrouver sa paisible vie d’antan ?

L’inquiétude est encore plus fondée pour Aïcha ayant parachuté dans un univers qui lui est totalement étranger. Et pour cause, cette nouvelle donne la rend très vulnérable surtout que jusque-là, elle n’a bénéficié d’aucune offre « concrète » de la part des entreprises commerciales qui ont tendance à profiter « gratuitement » des concepts du moment. Cela est d’autant plus important parce que le cas de Monsieur « Bongal » est assez illustratif pour avoir repris la classe de 2nde après avoir brillamment et bruyamment « shoppé » le BEPC.

Certes imprévisibles, ces buzz auraient pu profiter à ses acteurs, si et seulement s’ils étaient accompagnés de propositions concrètes et à long terme. Sinon, comme un feu de paille, ils s’éteignent, laissant les premiers concernés à bord du navire d’une vie dont ils n’ont plus les manettes. Et c’est bien regrettable !

La RĂ©daction

Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *