BEPC 2023 : Taibatou Semporé candidate non voyante est admise

Taibatou Semporé, non voyante est déclarée admise ce 14 juin 2023 aux sessions de brevet d’étude du premier cycle (BEPC). Être avocate au barreau burkinabé est le rêve que nourrit la jeune brevetée.

BEPC 2023 : Taibatou Semporé candidate non voyante est admise 2

Taibatou Semporé est née sans la vue. Elle a composé les épreuves du brevet d’étude du premier cycle (BEPC) au jury 1 du centre du lycée provincial de Koudougou où elle est admise. Elle a pour ambition d’être avocate au barreau burkinabé car pour elle le handicap n’est pas une fatalité.

Processus de composition pour un candidat non voyant

Selon Vincent Zagré, enseignant spécialiste en braille, le processus de composition pour un candidat non voyant est délicat.

Les épreuves du format Word doivent d’abord être retranscrites en braille. Ensuite, ils doivent être imprimées sur des feuilles cartonnées avec un appareil spécialisé. Quant aux sujets comportant des schémas, des tableaux, et des figures, ils doivent être sont reformulés en items. Ensuite, ils sont retranscrits en braille avec la collaboration du président du jury et de l’enseignant de la matière concernée. A la fin de la composition, la production du candidat est décollée pour permettre aux correcteurs de corriger.

Un processus très difficile

Pour Vincent Zagré, les éventuelles pannes d’électricité retardent le travail de transcription et d’impression. Ainsi, il suggère que les sujets dédiés aux candidats non-voyants soient transcrits en braille depuis la direction générale des examens et concours. Taibatou Semporé souhaite également l’amélioration des conditions de composition des examens au profit des candidats vivant avec un handicap.

Résumé de Annick HIEN / Stagiaire

Source : Agence de l’information burkinabé (AIB)

Loading

Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *