Cour des comptes : des manquements et des irrégularités dans la gestion des institutions d’Etat

Le rapport 2014-2018 de la Cour des comptes révèle des disfonctionnement dans certaines institutions de l’Etat. Le président de l’institution en a fait le point, mardi 26 janvier au président du Faso.

Des irrégularités. C’est ce qui ce ressort rapport de la cour des comptes rendu public dans le contrôle de la gestion des institutions d’Etat.
Parmi lesquelles, le CHR de Koudougou, la loterie nationale du Burkina, la commune urbaine de Koupela, la chambre de commerce et d’industrie, le conseil régional de l’Est.

Au titre du CHR de Koudougou, le rapport note un mauvais stockage des produits pharmaceutiques et l’acquisition des produits de contrefaçon. Pour ce qui concerne la LONAB, la cour indique l’absence de la transparence de l’ouverture des clubs PMU ainsi que le manque de suivi des subventions de la structure.
Jean Émile Somda premier président de la cour, a précisé qu’au conseil régional de l’Est, l’absence d’inventaire périodique se présente dans la gestion des fonds de la commune.

Au compte de la chambre de commerce et d’industrie plusieurs irrégularités se notent, au sein desquelles des passations des marchés de gré à gré, des décaissements irréguliers des sommes d’argent et des règlements de facture par chèque.
À l’instar des irrégularités, Jean Émile Somda invite les instructions d’État à une bonne gestion des finances publiques et à un strict respect de la réglementation des marchés publiques.

 

Tall

Laisser un commentaire