Le devoir et la liberté d’informer face aux enjeux sécuritaires en Afrique

Chers amis, défenseurs de la liberté de presse et d’expression, des droits humains, le Centre National de presse Norbert Zongo (CNP/NZ) vous souhaite la bienvenue au Festival international de la liberté de presse et d’expression (FILEP). Ce festival unique en son genre, est né dans un contexte de revendication de vérité et de justice. Depuis, le Festival a toujours été un moment fort de réflexion collective et prospective sur les grands enjeux de gouvernance et de développement du continent africain.

 

Il y a deux ans, alors que nous étions réunis pour la 6ème édition, avec pour objectif de réfléchir sur la contribution des médias aux changements politiques en Afrique, un Général Félon, à la tête d’une « horde d’insoumis » avaient décidé d’entrer dans l’histoire en reculons. En perpétrant le Coup d’Etat de « le plus bête du monde », terrorisant les populations et assassinant des manifestants devant des caméras et micros du monde entier, le Général et sa horde ont créé les conditions de leur échec. La résistance du peuple contre ce pronunciamiento a été amplifié par l’immense contribution des festivaliers dont la grande majorité ont refusé de se terrer dans leurs chambres hôtels. Le CNP/NZ, saisit l’occasion de de la 7ème édition pour rendre un vibrant hommage à tous les confrères qui ont participé par leur professionnalisme au succès de la résistance du peuple burkinabè.

 

Nous avons une pensée pour un homme qui a toujours été de tous les rendez-vous de ce festival : Justin Coulibaly ( ex-membre du CP du CNP-NZ). De la première à la 7eme édition dans laquelle nous sommes, il a toujours été présent jusqu’à son décès le 29 septembre 2017, C’est donc à juste titre qu’un hommage lui sera rendu. Ce sera à travers un documentaire qui sera projeté au cours du FILEP 2017.

 

« Défis sécuritaires en Afrique : Rôles et responsabilités des médias », tel est le Thème sur lequel, nous vous convions à la réflexion cette année. Le monde n’est plus sûr, confronté qu’il est au terrorisme et toutes les formes d’extrémismes et de radicalisations. Le CNP-NZ a décidé d’aborder la question et de mener la réflexion sur le rôle et la responsabilité des médias.

Comme l’indique le programme, le festival offrira également d’autres espaces de partage et de promotion de la liberté de presse et d’expression.

 

Bienvenus au Faso ! Agréable séjour chez vous en terre libre et africaine du Burkina !

Laisser un commentaire