Droit en Afrique : des femmes qui font bouger le domaine

Au nombre de 13, elles sont des jeunes avocates ambitieuses. Elles ont la particularité d’avoir lancé leurs propres cabinets qui ont du succès. D’autres ont aussi une autre occupation professionnelle. Découvrons ces femmes.

  1. Fondatrice d’un cabinet d’avocat entièrement détenu par des femmes, Tebello Kutoane (Afrique du Sud) est âgée de 29 ans,

Elle a fondé et dirige son propre cabinet de conseil, «  Collective Intelligence  », basée à Midrand. La cabinet entièrement détenu par des femmes et des noirs qui fournissent des conseils juridiques aux particuliers et aux startups. Co-Intelligence est né d’un besoin d’autonomiser et de représenter les femmes noires dans le secteur juridique et qui sont marginalisées.

  1. Agée de 25 ans Sinenhlanhla Passcara Mthembu (Afrique du Sud), est la plus jeune fondatrice d’un Cabinet d’avocats en Afrique du Sud

Elle est la fondatrice et directrice de Passcara and Partners Incorporated,basée à Durban. Elle est également une créatrice de contenu YouTube qui partage des conseils beauté avec ses followers.

  1. Tabitha Githere (Kenya) : Avocate et DJ multiprimée

Surnomée «Dj Tabz», Tabitha Githere, est  conseillère juridique associée chez Safaricom, la plus grande entreprise de télécommunication au Kenya et en Afrique de l’Est. Elle est aussi incontestablement l’un des meilleurs DJ du Kenya.

  1. Elizabeth Owusua (Ghana) : Avocate le jour et infirmière la nuit

Elle a suivi une formation en soins infirmiers et obstétricaux de Korle Bu, où se situe l’hôpital universitaire de Korle-Bu, le premier établissement de soins de santé au Ghana. Elle y a obtenu un diplôme en soins infirmiers en 2008 et a commencé à travailler comme infirmière en 2010 après le service national. Par la suite, Elizabeth Owusua a poursuivi sa formation au Central University College pour obtenir un baccalauréat en sciences infirmières, en parallèle du travail, et a obtenu son diplôme en 2013.

  1. auteur-compositrice, chanteuse, YouTubeuse, Maureen Kunga (Kenya), 31 ans, est aussi avocate à la Haute Cour du Kenya

Maureen Kunga, avocate, est aussi chanteuse, compositrice et membre d’Elani, un groupe de musique Kényan. Elle a obtenu son diplôme de droit à l’université de Nairobi et avait obtenu la note A dans le baccalauréat kényan d’enseignement secondaire (KCSE). Avec Elani, Maureen Kunga a remporté plusieurs prix panafricains

  1. Phiona Mirembe (Ouganda),32 ans

Elle est la fondatrice du cabinet d’avocats, Mirembe and Company Advocates,qu’elle a créé depuis 2014,à l’âge de 26 ans. Depuis sa création, le Cabinet Mirembe a fourni des services juridiques à des centaines de clients sur des questions telles que les transactions foncières et le droit des sociétés.

  1. Suzanne Taffot (Cameroun)

Suzanne Taffot est la fondatrice de Taffot Avocate. Titulaire de deux Maîtrises en droit d’entreprise en France, elle a passé son examen du Barreau de Montréal avec brio en 2013. Elle s’est ensuite spécialisée, durant trois ans, en droit civil, droit de l’immigration et en droit de la famille au sein du bureau de Waïce Ferdoussi Avocats, avant d’intégrer l’équipe d’Avocats Montréal en 2016. Elle développe aussi une carrière en chant classique en tant que soprano lyrique.

  1. Jamina Apio est responsable de la propriété intellectuelle « Apio, Byabazaire, Musanase & Co. Advocates (ABM), a été classée comme la meilleure avocate en droit de propriété intellectuelle. ABM a également eu le privilège de contribuer à l’Energy Investment Risk Assessment (EIRA), une initiative de la Charte internationale de l’énergie basée à Bruxelles, en Belgique.
  2. Aussi Actionnaire à ABM, Naomi Byabazaire est titulaire d’une maîtrise en administration des affaires de l’Université Heriot Watt d’Édimbourg. Elle détient également un diplôme d’études supérieures en pratique juridique du Law Development Center de Kampala et d’un baccalauréat en droit de Makerere University, Kampala. Elle est également membre des barreaux de l’Ouganda et de l’Afrique de l’Est ainsi que commissaire à l’assermentation.
  3. Titulaire d’un Master of Laws in International Corporate Governance and Financial Regulation de l’Université de Warwick, Royaume-Uni, Shane Gloria Musanase est également actionnaire à ABM. Elle possède également un diplôme d’études supérieures en pratique juridique du Law Development Center de Kampala et un baccalauréat en droit de l’université Makerere à Kampala.
  4. A 32 ans, Philile L. Mahlangu (E-Swatini), co-fondatrice de Dlamini Nkambula Mahlangu Attorneys

Détentrice d’un Master (LL.M) en droit de l’université de Pretoria à Afrique du Sud, elle est spécialisée en droit commercial qui englobe le droit bancaire, le droit de la concurrence et le droit de l’information et des technologies. Elle a travaillé pendant un an chez Nkomondze Attorneys et a été admise en tant qu’avocate de la Haute Cour du Royaume d’Eswatini en 2017. En 2018, elle a créé son cabinet d’avocats qui compte deux associés et trois employés.

  1. Fondatrice de Precious & Partners Precious Masuku-Gondwe (Malawi-Botswana)

Precious Masuku-Gondwe est la fondatrice de Precious & Partners, dont elle est l’Avocate en chef, responsable de la gestion des relations avec la clientèle ainsi que de l’acquisition et de la supervision des talents et de l’emploi. Elle est avocate en droits immobiliers, notaire et membre de la Law Society of Botswana.

  1. Fondatrice de TMB Advocates, Tizyo Mary Bulaka (Zambie)

Tizyo Mary Bulaka est la fondatrice et associée directrice de TMB Advocates, cabinet spécialisé dans les transactions commerciales et corporate et le règlement des différends. Elle est également administratrice chez Urban Brands Asset Management Limited (une entreprise du secteur de l’hôtellerie et de la construction).

 

Diro Benoit Wilfried TOE

Source : Africanshapers

Laisser un commentaire