« Les enfants au cinéma » : Un projet novateur d’Apolline Traoré

Apolline Traoré, réalisatrice burkinabè a lancé un projet dénommé « les enfants au cinéma » le mercredi 12 juin 2024 à Ouagadougou informe Minute.bf. En collaboration avec le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) et le ministère en charge de la Culture, cette initiative vise à offrir de nouvelles voies d’expression aux enfants, y compris les plus vulnérables, déplacés et ceux vivant avec un handicap.

Face à la crise sécuritaire et humanitaire affectant les enfants burkinabè ces dernières années, leur bien-être mental et leur développement cognitif ont été mis à rude épreuve. Apolline Traoré avec le projet « les enfants au cinéma » a pris l’initiative d’offrir une formation intensive de trois mois en production cinématographique à 30 enfants âgés de 8 à 15 ans, dont 15 filles.

Lire aussi : https://www.moussonews.com/cinema-sira-de-apolline-traore-rafle-20-prix-en-2023/

« Les enfants au cinéma » : Un projet novateur d'Apolline Traoré 2

Ndiaga Seck, chef de la communication de l’UNICEF au Burkina Faso, souligne que cette initiative ouvre de nouvelles perspectives aux enfants. Elle leur offre ainsi la possibilité de réaliser leurs rêves cinématographiques dans un pays réputé pour son engagement dans le domaine du cinéma. « Le cinéma intervient comme un outil éducatif, créatif et récréatif, qui offre aux enfants une perspective innovante de surmonter de potentiels traumatismes pour certains d’entre eux, et leur permettre de transmettre des messages et des enseignements significatifs », a-t-il déclaré.

Pour Sabari Christian Dao, directeur général du Musée national, ce projet est l’occasion idéale de sensibiliser les enfants à l’importance du patrimoine culturel burkinabè. Il est essentiel, selon lui, que les enfants acquièrent une compréhension profonde de leur patrimoine culturel pour envisager leur avenir de manière éclairée.

Lire aussi : https://www.moussonews.com/fespaco-2023-largent-et-laura-pour-apolline-traore-le-palmares-officiel/

La réalisatrice quant à elle explique que le principal défi pour les enfants pendant cette formation est de créer leur propre histoire. Elle souhaite avant tout, ouvrir leur esprit et les encourager à envisager une carrière dans le cinéma. « Mon but premier, c’est d’abord d’ouvrir leur esprit. Qu’ils puissent à travers leur expérience, emmener une belle histoire commune qu’on pourra plus tard réaliser. La première semaine sera de les envoyer à créer l’histoire et écrire le scénario. Après, il s’agira de les apprendre à savoir quelles sont les différents types de position en faisant un film. Qu’est-ce qu’un cadreur, qu’est-ce qu’un réalisateur, c’est quoi le son, l’image… Jusqu’à ce qu’on finisse un film. Mais c’est aussi surtout ouvrir leur esprit pour une volonté éventuelle de faire carrière dans ce métier », a-t-elle expliqué.

« Les enfants au cinéma » : Un projet novateur d'Apolline Traoré 3
Ndiaga Seck, chef de la communication de l’UNICEF au Burkina Faso

La formation intensive de trois mois vise à préparer les enfants à produire leur propre film, qui sera présenté lors de la 29ème édition du Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO). Cette opportunité permettra aux enfants de partager leur histoire avec un large public et de faire entendre leur voix.

Les participants, comme Tassembedo Darianne, âgée de 14 ans, expriment leur enthousiasme à l’idée d’apprendre les métiers du cinéma et de réaliser leur rêve de devenir cinéaste. « Je suis très heureuse de prendre part à cette formation. Mon attente, c’est d’apprendre les métiers du cinéma afin de réaliser mon rêve. Celui d’être comme Apolline Traoré, une cinéaste », a-t-elle dit.

Cette formation intensive, « Les enfants au cinéma », va se dérouler sur une période de trois mois et va réunir 30 enfants, dont 15 filles, âgés de 8 à 15 ans.

Mireille Sandrine Bado/MoussoNews

Loading

Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *