Lutte contre la traite des enfants : Un accord tripartite en cours de signature

Pour mieux prendre en compte la dimension internationale du phénomène de la traite des enfants, des représentants de trois Etats (Burkina, Bénin et Togo) sont en conclave du 20 au 23 décembre 2019 à Ouagadougou en vue de signer un accord tripartite. Il vise à renforcer la protection des enfants.

 « Il faut noter que la question de la protection de l’enfant est au centre des préoccupations du gouvernement du Burkina, du Togo et du Benin. Ces trois pays ont décidé de prendre à bras le corps la question de la traite des enfants et la question des enfants en situation de mobilité », a déclaré Seydou Soulama, conseiller technique du ministre de la femme, de la solidarité nationale, de la famille et de l’action humanitaire du Burkina. Réunis à Ouagadougou des représentants de trois pays – Burkina, Bénin, Togo- engagés dans la lutte contre la traite des enfants examineront avant de valider et signer un accord tripartite de coopération en matière de protection des enfants victimes de traites ou en situation de mobilité transfrontalière entre les trois pays.

’Débuté en 2007 avec l’abnégation des uns et des autres, cet accord va permettre aux trois Etats de mutualiser leurs efforts, de mettre en place des mécanismes opérationnels de lutte contre le phénomène la traite des enfants’’ explique le représentant du Burkina. Un projet innovateur à plusieurs, à en croire M. Soulama en ce sens qu’il va au-delà de la lutte contre la traite des enfants. ‘’Il promeut en effet une mobilité accompagnée, une mobilité protectrice des enfants au niveau des pays d’origines ainsi qu’au niveau des pays d’accueils » précise Guirlène Frédéric, représentante de l’UNICEF.

L’objectif de cet accord selon la représentante de l’UNICEF est que les enfants puissent se retrouver dans un environnement protecteur où les systèmes de sécurités sont renforcés. Il s’agit aussi de s’assurer que les enfants bénéficieront d’une assistance et de la protection appropriée selon leurs situations.

 Cheick Abass KOALA/Stagiaire

Laisser un commentaire