Lutte contre le covid-19 au Burkina : Martine Yabré au front

De nombreuses personnes, associations, organisations de la société civile sont engagés dans la lutte contre le coronavirus au Burkina parmi lesquels Martine Yabré. Elle est à l’initiative de ‘’ Femme Riposte Covid19’’. Depuis les premiers cas enregistrés, elle est au four et au moulin avec plusieurs autres personnes pour sensibiliser, interpeller et apporter autant qu’elles peuvent leur contribution la lutte contre l’épidémie.

  • Riposte Femme Covid19, pourquoi une telle initiative ?

Le Burkina Faso connaît en ce début d’année, une crise sans pareil. En plus des fortes crises d’insécurité liées au terrorisme, la pandémie du COVID 19, corona virus sévit fortement. Plus d’un et plus de deux cent cas enregistrés.

Ce qui nous amène à croire que seule une mobilisation effective des masses populaires et un changement du mode et l’amélioration de l’hygiène de vie pourraient aider à éradiquer très rapidement ce mal.

Obligé donc de suspendre toutes les opérations électorales, les mouvements des transports aériens et routiers de personnes, ainsi que l’instauration de couvre-feu et bien d’autres mesures disciplinaires, nous amène à prendre nos responsabilités pour aider les autorités à vaincre le mal, ne serait-ce que pour nous même.

Les femmes ont un rôle fondamental à jouer en ce qui concerne l’éducation au changement de comportement et l’hygiène dans les ménages, les familles et les lieux spécifiques comme les marchés et lieux de cultes.

C’est pour jouer le rôle fondamental qui nous revient, que nous avons initié « FEMME-RIPOSTE-COVID19.

  • Un groupe WhatsApp est créé à cet effet, il compte combien de membres ?

Oui nous avons finalement deux groupes WhatsApp pour discuter de la même thématique. Le premier groupe est à 250 personnes et le second déjà à une soixantaine. Nous avons plus profils de personnes avec des expériences diverses ( ministres, député, gouverneurs, haut- commissaires, maires, femmes politiques de l’opposition et de la majorité, femmes des groupements et associations féminines, des leaders d’organisations, des personnes ressources de ministères et du secteur privé, des journalistes, des communicateurs, des femmes cinéastes, femmes artistes musiciennes ou comédiennes, des femmes opératrices économiques, des partenaires techniques et financiers…). Juste pour vous donner une idée de la qualité des personnes qui se sont mobilisées autour de l’initiative « femme-riposte –COVID19 ».

  • Quelles sont les actions déjà menées ?

En termes d’actions menées, le groupe a produit une réflexion sur la gestion de la crise, et en a fait une synthèse de ses propositions pour exploitation et large diffusion :

Il faut noter que des négociations ont été faites par la coordination du groupe, pour obtenir des alternatives à même de soulager les populations et spécifiquement les femmes et les jeunes. Ce sont :

  • la mise en place d’un groupe de couturiers et accessoiristes pour confectionner a des coûts étudiés, les masques locaux
  • l’identification de fournisseur de lave-mains locaux a des prix accessibles pour tous
  • la réalisation effective d’une campagne de sensibilisation sur les réseaux sociaux à travers la publication régulières par une centaine de femmes et d’hommes chaque jour, de vignettes et d’affiches avec des messages clés en lien avec le respect des consignes d’hygiènes et de toutes autres mesures en lien avec la lutte contre le covid19.

  • Quelles sont les actions en vue pour booter ce mal dans notre pays ?

De façon concrète, une stratégie de terrain est élaborée et des actions seront en plus des actions individuelles menées par les membres du groupe, menées sur le terrain, suivies d’animation citoyenne dans les arrondissements et les villes touchées par la pandémie.

Dans ce sens, nous sommes en pourparlers avec des partenaires, pour faciliter les sorties sur les sites.

Tous les membres du groupe riposte seront impliqués dans les actions de sensibilisation et d’animation citoyennes.

  • Quel est le retour de cette initiative qui vous parvient ?

Evidemment, nous avons des échos favorables, dans la mesure où le second groupe de discussion a été créé pour permettre l’élargissement du groupe.

Aussi, la participation effective des personnalités de notre pays et du responsable du département de la santé du Burkina Faso nous rassure quant à l’intérêt que revêt notre initiative.

  • Quel est le sentiment qui vous anime de voir l’implication et la contribution des uns et des autres dans cette lutte ?

D’abord, on est heureux de constater une forte adhésion de personnes ressources et de personnalités à cette initiative !

Une fois de plus, l’histoire retiendra que fasse à l’adversité et aux défis nationaux, les femmes ont su dépasser leurs clivages pour réunir des fils et des filles du Burkina Faso, pour contribuer à sauver la nation toute entière !

Et je crois que c’est le lieu de reconnaitre à la femme, symbole de vie, son mérite de mère de la nation.

  • Un appel ou message ?

Oui, j’ai une pensée toute spéciale pour le personnel soignant, au Burkina Faso, en Afrique et dans le monde entier et pour toutes ces personnes mobilisées pour sauver et protéger nos vies !

Je profite présenter nos condoléances à toutes les familles ébranlées par le COVID19 et souhaiter que les femmes, les hommes, les jeunes et les enfants qui ont perdu la vie en cette douloureuse période que traverse notre pays, reposent en paix.

Je finirai par lancer un appel à une mobilisation générale et patriotique de tous et toutes, une solidarité vraie entre burkinabé, pour combattre le COVID19.

 

BK. 

Laisser un commentaire