Médias : l’IJIP va outiller les journalistes dans le domaine parlementaire

Le bureau de l’Initiative des journalistes pour le traitement de l’information parlementaire(IJIP) a lancé ce mardi 11 février 2020 le programme de ses activités. Le bureau a également présenté IJIP, fait le bilan de ses activités et présenté son plan d’action pour 2020.

L’IJIP est un réseau de journalistes professionnels issus d’une cinquantaine de médias repartis dans les 13 régions du Burkina Faso. Crée le 27 mars 2017, l’IJIP s’est fixé pour objectif d’œuvrer à renforcer les connaissances parlementaires pour assurer un meilleur traitement de la couverture médiatique des activités de l’Assemblée nationale.

« On constate que de nombreux journalistes sont confrontés à de sérieux difficultés dans le traitement des questions parlementaires du fait de la non-maitrise des concepts et du langage spécifique à ce domaine », explique Romain Nébié, président de l’IJIP. Selon M. Nébié, une étude menée en 2016 par l’ONG Internews et le NDI avait révélé un ‘’ traitement superficiel’’ des activités de l’Assemblée nationale par certains médias. En somme les médias accordent peu d’intérêts aux questions parlementaires.

L   ’IJIP entend donc doter ses membres de connaissances à même de les amener à aller au-delà des simples compte rendus des plénières pour aborder des sujets de fonds.

Après sa mise en place, l’IJIP a organisé une session de formation qui s’est tenue du 20 au 23 octobre 2019 à Koudougou. Cette formation a vu la participation d’une cinquantaine de journalistes venus des 13 régions du Burkina. Le bureau de l’IJIP a égalé rencontré le président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé qui leur a prodigué ses sages conseils. Il les a promis d’accompagner toutes les initiatives allant dans le sens de l’amélioration du traitement de l’information parlementaire par des professionnels des différents médias.

Pour 2020, le réseau compte améliorer la collaboration entre députés et journalistes, renforcer des capacités dans le domaine parlementaire, faire partenariat avec d’autres réseau accrédités auprès des parlements, rechercher des financements etc. Peut devenir membre de l’IJIP, tout (e) journaliste qui s’intéresse aux questions parlementaires. L’inscription est de 5000 F CFA et une cotisation annuelle de 12000F CFA est demandée.

Cheick Abass KOALA/Stagiaire

Laisser un commentaire