Musique: Arafat DJ était un modèle pour de nombreux jeunes africains

 »Arafat DJ était un modèle de réussite dans la musique urbaine en Côte d’Ivoire notamment le coupé décalé. Il aurait, après la mort de Doug Saaga,  le géniteur du mouvement,  tenir la dragée haute au point de devenir l’icône de ce mouvement. Il a influencé plusieurs jeunes artistes à faire la musique pour espérer avoir un succès et une popularité.  De nombreux artistes internationaux, fort de la célébrité de Arafat, ont fait des featurings avec lui. En revanche, on peut nuancer cette thèse. Le coupé décalé par essence, est loin d’être une musique de conscientisation et de sensibilisation. Elle cultive le culte de la personne,  l’esprit de la débauche,  l’exhibitionnisme, le gain facile. Quand on fait  référence à son contexte de naissance, on s’aperçoit que les acteurs étaient impliqués plus ou moins dans l’arnaque, le vol et même son source de financement (le régime Gbagbo) pour distiller des messages xénophobes et anticolonialiiste. »

Youssef Ouédraogo, journaliste culturel 

Laisser un commentaire