Nadine Bérénice Sanou : vendeuse en ligne grâce à Facebook

Depuis trois ans, Nadine Bérénice Sanou fait du e-commerce. Elle utilise les réseaux sociaux tels que Facebook, pour vendre des articles purement féminins. Une activité sans difficultés selon elle.

Etudiante en 2ème année de marketing, Nadine Bérénice Sanou ne s’est pas empêchée à créer d’autres sources de revenus. Elle s’est penchée alors sur le commerce en proposant divers produits tels que des sacs à mains, des chaussures, des pagnes brodés, des colliers, des accessoires de mode et bien d’autres articles à ses clientes. Nadine a décidé de faire son commerce autrement à l’instar du modèle traditionnel. Elle le fait en ligne. Un type de commerce connu généralement sous le nom de e-Commerce.

Les fêtes de fin d’année sont des occasions de vente sur les réseaux sociaux. « Durant ces fêtes de fin d’année, j’ai proposé des sacs à main, des chaussures, des pagnes brodés, des colliers, tous de nouveautés à mes clientes » a-t-elle affirmé. A en croire Bérénice Sanou, les clientes se sont plains du manque d’argent et elles ne faisaient que se renseigner sur les prix des articles, peu en achetaient. Pendant cette période, son chiffre d’affaire était en baisse, a-t-elle dit.

Des difficultés, elle en rencontre beaucoup dans ce milieu. « Comme toute activité, pendant des périodes, la rentrée de bénéfices est peu. Et avec les crédits que j’octroie à mes clientes, si elles ne me payent à temps, cela ralentit également mon business», a-t-elle précisé.

Nadine Bérénice a invité ses sœurs burkinabè à entreprendre. Selon elle, c’est un concours à leur épanouissement d’une part et d’autre part cela les rendent autonomes. Elle souhaite plein succès aux femmes qui sont déjà dans l’entrepreneuriat.

Cheick Abass KOALA/Stagiaire

Laisser un commentaire