Rasma, une nouvelle voix de la musique burkinabé

Rasma à l’état civil Rasmata Traoré a présenté un avant goût de son tout premier album baptisé « filles du ghetto », le vendredi 20 janvier dernier dans la soirée à l’Institut français.

Ancienne choriste dans le groupe Temps Kono, Rasma est désormais une nouvelle voix de la scène burkinabé. L’album est composé de dix titres abordent plusieurs thèmes dont l’immigration, les enfants abandonnés, l’excision, la mort, les filles du ghetto, un hommage aux personnes âgées. La sortie officielle dudit l’album a eu lieu le 24 septembre 2016.

Elle a choisi de titrer son album « filles du ghetto » pour la simple raison qu’elle-même est fille du ghetto. C’est aussi un moyen pour elle de rendre un vibrant hommage à tous les enfants du ghetto. La musique de Rasma est un mélange de mélodies tradi-modernes aux influences afro pop. Sa voix singulière et pleine de spontanéité va certainement très vite conquérir le public burkinabè.

                                                                                                                          Assétou W. Maiga

Laisser un commentaire