Rose Marie Compaoré : elle n’est pas décédée du COVID-19, le Pr Martial limogé

Rose Marie Compaoré fut la première victime du covid-19 au Burkina Faso. La 2ème vice-présidente de l’assemblée nationale est décédée le 17 mars 2020, après son hospitalisation dans l’un des hôpitaux orientées COVID-19. Le gouvernement burkinabè annonce la mort de la femme due au CORONAVIRUS. Une affirmation démentie par la famille de la victime sur BFI, chaine burkinabè.

 

La 2ème vice-présidente de l’assemblée nationale n’est pas décédée du COVID-19. C’est ce que révèle la famille de la défunte sur BF1, ce 27 avril 2020. Cette affirmation contredit alors celle du gouvernement concernée la mort de Rose Marie Compaoré. Le mari de la défunte, Amadou Compaoré apporte des arguments pour justifier sa position.

  1. Rose Marie Compaoré n’a pas été testée au coronavirus

« Un accident, une erreur médicale, pour moi, il n’y a pas de problème. Mais le mot ‘covid-19’, c’est qui me traumatise. Même s’il y a eu un test, ils ne peuvent pas avoir de résultats parce qu’à ce que nous sachions, on nous a toujours chanté qu’il faut trois jours pour avoir les résultats. Ma femme n’a fait que quelques heures. Comment ont-ils pu détecter qu’elle avait le COVID ? A la rentrée, le Pr Drabo (médecin traitant) a confirmé et infirmé qu’ils n’ont pas fait de test de COVID-19 sur mon épouse. »

  1. Dossier médical introuvable

« Les enfants sont allés pour chercher le dossier médical de leur maman. On leur a dit d’aller en justice. Ils ont failli venir aux mains »

  1. Impuissance

« Comme on n’a pas le pouvoir, je ne peux que me morfondre. Qu’est-ce que je peux faire face à la puissance de l’administration, à la puissance du gouvernement ? C’est le gouvernement qui a dit. C’est une conférence gouvernementale qui a annoncé, qu’est-ce que je peux faire »

  1. Des médecins n’ont pas rencontré la famille

« Avec le respect que je dois à la représentante du gouvernement, je dis sur place, au moment où elle s’adressait à la représentation, au peuple burkinabè, à l’intérieur comme à l’extérieur, qu’elle était en train de mentir. Je n’ai jamais été approché, ni rencontré par un envoyé ou un technicien du ministère (de la santé, NDLR) »

  1. Le domicile n’a pas été désinfecté 

« Cela dépend de ce que vous appelez désinfection. Si c’est le travail physique que je connais, depuis le décès jusqu’à ce jour, je n’ai pas vu une équipe technique venir ici pour désinfecter ma cour. Peut-être qu’ils ont désinfecté d’autres cours, mais pas la cour de la défunte. S’il y a une équipe qui dit qu’ils sont venus, j’aimerais qu’ils se présentent et qu’ils disent à quel moment, à quelle heure, ou la nuit ou c’est par hélicoptère qu’ils ont désinfecté »

  1. Rose Marie Compaoré n’est pas arrivée à l’hôpital Tengandogo dans un état comateux

« C’est archi-faux parce qu’une femme qui arrive comateuse et qui arrive à donner de l’argent à son service technique, c’est du jamais vu »

Diro Benoit Wilfried TOE

Source : Burkina24

Laisser un commentaire