Sarah Ouédraogo : l’entrepreneure agricole qui cultive la tomate, le gombo, les persils ….

Sarah Ouédraogo, ingénieure agronome de profession est aussi passionnée de la nature. Elle souhaite par ses œuvres contribuer à l’autosuffisance alimentaire de qualité. Depuis un an, Sarah loue une terre dans le quartier Pissy de Ouagadougou où elle y cultive des légumes.

Sarah Ouédraogo : l’entrepreneure agricole qui cultive la tomate, le gombo, les persils …. 2

Sarah Ouédraogo est une jeune entrepreneure agricole burkinabé. Elle est titulaire d’une Licence professionnelle en Agriculture et Innovation technologique. Passionnée de la nature Sarah a loué une terre qui constitue pour elle une ferme agricole. Depuis un an, elle l’y met sous terre de la tomate, concombre, oignons, gombos, persil.

Sarah Ouédraogo : l’entrepreneure agricole qui cultive la tomate, le gombo, les persils …. 3

La jeune agronome a un programme bien précis au quotidien. Elle ne mène aucune autre activité en dehors de ses productions agricoles. Chaque matin, Sarah se rend dans sa ferme. Elle inspecte ses cultures, les récolte et va les vendre s’il y’a lieu. Plutard dans la soirée, elle se rend à ses cours de Master. Bien qu’elle soit déterminée et passionnée par ses œuvres, Sarah rencontre de nombreuses difficultés dans son domaine d’activité.

Difficultés liées à la production agricole

Sarah rencontre de nombreux enjeux dans ses productions agricoles. Selon l’entrepreneure, l’une de ses difficultés est relative au problème d’accès aux terres. Aussi, la jeune agricole manque de moyens financiers pour s’approvisionner en intrants et en équipements agricole.

Une production de qualité, l’une des ambitions de Sarah

Sarah Ouédraogo souhaite avoir un bon rendement dans toutes ses productions agricoles. Elle aspire également à un meilleur réseau de commercialisation. La jeune ingénieure ambitionne surtout de conduire les agriculteurs à s’intéresser davantage aux productions ‘’agroécologiques’’.

Un système d’irrigation particulier pour les cultures

Pour ses différentes productions, Sarah utilise un système particulier. Il s’agit du ‘’système d’irrigation localisée ou le goutte à goutte’. Ce mécanisme est un outil qui permet à la plante de recevoir la quantité d’eau dont elle a besoin et cela au moment où il faut.

Sarah Ouédraogo : l’entrepreneure agricole qui cultive la tomate, le gombo, les persils …. 4

Des techniques innovantes pour une agriculture saine 

Pour une production saine Sarah recommande certains procédés. Elle préconise ‘’l’agroécologie’’. Selon la spécialiste agricole, ‘’l’agroécologie’’ est une technique qui consiste à amener les producteurs à une utilisation modérée des produits chimiques en vue de respecter les normes de l’environnement et la santé de tous.

Le gombo, un légume qui n’est semé que par des femmes ?

Le gombo est un végétal qui est beaucoup consommé surtout en Afrique. Pour la plupart des cas, ce légume est essentiellement semé et récolté que par des femmes. Sur ce constat, Sarah affirme que ce potager est comme toute culture qui peut être produite par l’homme et la femme. Elle ajoute en disant que le gombo est résistant face aux attaques, et contre certaines maladies.

Au Burkina Faso, la production agricole est dominée par les céréales, principales cultures vivrières, par le coton, principale culture de rente et par l’élevage. Ce secteur constitue une composante de l’économie du pays. Il contribue pour 35% au produit intérieur brut et emploie surtout 82% de la population active du pays.

Annick HIEN/ Stagiaire

Loading

Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *