Shahira Ima : « Le monde des affaires me fascine »

Passionnée par l’entreprenariat, Shahira Ima se retrouvera au Canada et travaillera en tant que consultante en gestion des projets dans une entreprise internationale évoluant dans la gestion informatique. Shahira Ima est également PDG de la boutique BB Canadien, une boutique de vêtement et accessoires en ligne pour enfant qui ouvrira ses portes bientôt au Burkina. Découvrons avec elle, sur toutes ses formes l’organisation !!!

 

Mousso News(MN) : Qu’appelle-t-on gestion des organisations ?

Shahira Ima(SI) : C’est l’ensemble des connaissances (actions et idées) permettant de conduire une entreprise.

MN : D’où est née cette motivation de faire de la gestion des organisations, un métier ?

SI : Ma motivation est née d’une passion pour l’entreprenariat. Le monde des affaires m’a toujours fasciné depuis mon enfance.

MN : Cela fait combien d’années que vous êtes dans ce domaine ?

SI : Officiellement 3 ans que je suis dans ce domaine. Mais en réalité 6 ans car avant d’immigrer au Canada je m’étais déjà lancée dans l’entreprenariat.

MN : Quel est rôle d’une organisation selon vous ?

SI : Traditionnellement on a tendance à conférer aux organisations un rôle de production de richesses. Je suis bien d’accord c’est son rôle économique mais de nos jours les responsabilités des organisations ne devraient plus être limitée à la recherche de profit car elles évoluent dans un environnement humain, naturel et social qu’elles doivent tenir en compte. En plus du rôle économique, elle doit avoir un rôle social, environnemental, développement du commerce équitable etc. Elle doit créer et offrir des emplois stables de bonnes conditions de travail, participer de l’insertion jusqu’à la formation qualifiée de ses salariés, etc. Quant ’à son rôle environnemental, il s’agit de la protection de l’environnement dans lequel elle évolue. C’est le rôle le plus négliger parfois par les organisations à but lucratif qui avec le capitalisme ne pensent qu’au profit. Les activités industrielles et agricoles transforment l’environnement et leurs conséquences écologiques sont majeures. Elle a donc pour rôle de produire des biens recyclables et non nocifs pour garantir une bonne protection de l’environnement. Enfin le rôle de développement du commerce équitable se définit aussi bien sur le plan national et international en une organisation citoyenne qui adopte un comportement responsable et n’abuse pas de sa position de force même si son poids sur le marché est important.

MN : Quel est le rôle d’un manager dans une organisation ?

SI : Le manager a pour rôle d’orienter les ressources vers une finalité commune. Il est donc l’homme à tout faire, le lien principal entre la direction et ses collaborateurs. Pour cela il est important qu’il ait des compétences nécessaires pour exécuter sa fonction. Je pourrais citer comme compétences d’abord l’organisation anticipé (être capable de tout prévoir, et gérer ses ressources de manière optimale afin d’avoir un coup d’avance sur les concurrents et une bonne compréhension du secteur). Ensuite la communication et le savoir déléguer : le manager ayant un rôle d’intermédiaire entre les dirigeants et les salariés il est donc important qu’il communique car la communication permettra à l’ensemble des parties prenantes de se sentir informées et d’avancer dans la même direction. Aussi si vous êtes arrivés à un poste à responsabilités c’est qu’une confiance s’est installée entre vous et les dirigeants mais aussi envers les collaborateurs qui vont travailler avec vous. Un manager qui saura déléguer verra les actions orienter vers la réalisation des objectifs. Enfin il doit être un bon relationnel car être en lien permanent et le référent d’un groupe de personnes n’est pas choses aisées. Il faut donc savoir jongler intelligemment entre les parties et régler les conflits tout en les motivants.

MN : Quelle est l’objectif de la maîtrise de la gestion des organisations, volet professionnel et volet recherches ?

SI : La maîtrise en gestion des organisations volet professionnel a pour objectif d’acquérir des connaissances sur les outils de gestion qui sont mises en place dans le milieu professionnel. Elle est plus adaptée aux professionnels ou aux étudiants prêts à s’insérer dans le monde de l’emploi. Cependant celle à volet recherche comme son nom le dit a pour objectif d’avoir un regard critique sur les outils de gestions déjà mise en place tout en analysant les possibilités de créer d’autres outils qui pourront répondre aux failles de ceux déjà existant.

MN : Comment expliquer l’organisation d’une entreprise ?

SI : L’organisation d’une entreprise est spécifique à chaque société car elle combine les moyens de l’entreprise en vue de réaliser la stratégie de la direction à moyen et long terme. Elle aboutit au développement d’un ensemble de règles, de procédures évolutives qui combinent les ressources de l’entreprise. Il s’agit entre autre de définir les postes, les missions et le rôle de chacun. De s’assurer d’avoir des outils de gestion, de production et de management adaptés. Mettre en place des indicateurs pour identifier et mesurer les axes de progrès. Définir le rôle et les responsabilités de chaque service en limitant les vides et les chevauchements de responsabilité. Mettre en place des objectifs SMART, s’assurer d’avoir une communication interne efficace (réunion, suivi individuel, motivation des équipes, réunions d’information, …). Définir la stratégie de l’entreprise de manière claire et synthétique et communiquer le plan d’action à l’ensemble de s équipe. Avoir un management motivant et de qualité, etc.

MN : Quelles sont les composantes d’une organisation ?

SI : Il y’a six composantes dans une organisation. Le Sommet stratégique qui est composé de la direction (les dirigeants et leurs principaux conseillers). Ils sont chargés d’élaborer les stratégies, définir les missions et de garder les relations extérieures de l’organisation tout en s’assurant que l’entité fonctionne bien. La ligne hiérarchique qui assure la liaison entre le sommet stratégique et le centre opérationnel. C’est les cadres supérieurs, les agents de maîtrise etc. Ils acheminent dans le sens descendant les orientations politiques et les directives stratégiques définis au sommet et dans le sens ascendant les rapports, les réclamations formulées au centre opérationnel. Le centre opérationnel qui est le cœur de l’organisation. C’est les acteurs qui produisent les biens et services tout en assurant les activités qui enrichissent l’organisation. En gros ce sont les salariés. La technostructure regroupe les analystes, les experts, qui sont chargés de la conception et de l’analyse des méthodes de travail adaptées à l’organisation. Le support logistique qui est des unités spécialisées en recherche et développement, en relation publique, etc. Ils soutiennent indirectement l’organisation. Enfin on a la culture, l’idéologie de l’organisation qui sont ses valeurs, ses croyances, ses traditions.

MN : vous avez débuté par la comptabilité, aujourd’hui vous êtes dans le domaine des gestions d’organisations, pourquoi ce virement ?

SI : À la fin de mon diplôme en finance comptabilité après une année de recherche d’emploi je me suis donc lancer dans l’entrepreneuriat, ma passion. Ce qui a été difficile pour les parents qui s’attendaient à voir leur fille dans un grand bureau. Avec mon argent de poche j’ai donc commencé à vendre sur les réseaux sociaux tels que Facebook n’ayant pas de boutique fixe, tout ce qui pouvait me rapporter un peu de bénéfice. Au fil du temps cela m’a donc permis de me rendre compte que j’avais besoin d’acquérir plus de connaissance dans la gestion des organisations. C’est donc ainsi que j’ai décidé d’immigrer au canada pour les études dans le programme de maîtrise en gestion des Organisations.

MN : Rencontrez- vous des difficultés dans ce domaine ?

SI : Bien sûre comme tout domaine je rencontre des difficultés même si actuellement je n’évolue pas vraiment dans mon domaine car la gestion des projets est une infime partie de la gestion des organisations. Comme difficultés je peux citer la difficulté à prendre un recul quand le projet est déjà avancé, la peur de faire face à sa hiérarchie dans la prise d’une décision durant l’avancée du projet, le budget initial qui est généralement dépassé (il faut donner les raisons), réussir à exécuter le projet à la date d’échéance (parfois impossible), etc…

MN : Un dernier mot à l’endroit de vos sœurs.

SI : Personne ne viendra frapper chez vous et réaliser vos rêves à votre place, alors poussez-vous, croyez-en vous et ayez la foi. Vous pouvez le faire il ne suffit pas juste de rêver mais de le réaliser aussi.

Cheick Abass KOALA/Stagiaire

Laisser un commentaire