Wikigap : plus de 20 femmes burkinabés référencées dans l’encyclopédie mondiale

L’association des blogueurs du Burkina ( ABB) et l’ambassade de Suède au Burkina ont comblé le fossé du genre sur internet. Avec la campagne wiki gap lancée en janvier dernier, plus de 27 femmes ont été référencées dans Wikipédia.

 

Lancée le 25 janvier la campagne wiki gap s’est achevée samedi 7 mars à Ouagadougou avec la présentation de plus de 27 femmes référencées dans Wikipédia. Pendant un mois et demi, 20 contributeurs ont collecté des données sur le parcours, la biographie, etc… des femmes pionnières, entreprenantes, leaders du Burkina. Cette campagne de référencement menée sur presque deux mois a permis de publier sur Wikipédia le profil de plus d’une vingtaine de femmes. L’équipe de contributeurs a évoqué un certain nombre de difficultés qu’ils ont rencontré durant la publication des profils à savoir le manque d’informations aux sources fiables sur les femmes à intégrer sur l’encyclopédie.

Les principes de Wikipédia exigeant des sources et liens externes fiables, cela a compliqué l’insertion de certaines données. La présidente de l’Association des blogueurs du Burkina (ABB), Bassératou KINDO, a profité de cette occasion pour lancer un appel en l’endroit des organes de presse, les invitant à produire le maximum d’éléments sur les femmes battantes du Burkina afin de faciliter leur insertion sur Wikipédia.

’N’attendez pas que les femmes viennent vers vous, allez vous-même vers elles et écrivez sur elles afin de leur permettre de laisser les traces et être une source d’inspiration pour les générations futures,’’ a ajouté Dr Bintou Diallo.

Pour la représentante de l’ambassade de Suède au Burkina, Mia Rimby, cette activité, qui se tient en marge de la commémoration de la Journée internationale de la femme, est l’occasion de féliciter toutes les femmes référencées sur Wikipédia via Wikigap. « Car selon les informations, 80% des données sur Wikipédia portent sur des hommes et ont été écrites par des hommes. Même s’il est important d’avoir des informations sur des hommes qui ont impacté leur milieu, il faut dire que l’inégalité est très forte », a-t-elle indiqué. Et pour remédier à cette inégalité, souligne-t-elle, une campagne a été lancée depuis 2015 et le Burkina Faso fait partie de ce mouvement général, car Wikigap est déjà engagé dans plus de 60 pays dans le monde avec plus de 35 000 articles sur les femmes.

Rabo Cheik Abdoul Kader/Stagiaire

Laisser un commentaire