Yèrèlon+ outille les leaders communautaires pour une meilleure prise en charge des VBG

L’association Yèrèlon+ avec l’appui financier de l’Initiative Sankofa d’Afrique de l’Ouest (ISDAO) a initié une formation sur les violences basées sur le genre au profit des acteurs communautaires et responsables d’associations. Elle a eu lieu le jeudi 08 février 2024 à Ouagadougou.

L’association Yèrèlon+ a échangé avec les leaders communautaires et les responsables d’associations sur les questions de violences basées sur le genre (VBG).

Cette initiative a eu pour objectif d’outiller les participants sur les mesures de défense et les recours juridiques existants afin de mieux accompagner les victimes de viol a obtenir justice.

Selon Patrice Sanon, formateur et juriste, l’existence des textes légaux en cas de VBG protègent davantage les victimes. « Au Burkina Faso, la loi n° 061-2015/CNT portant prévention, répression et réparation des violences a l’égard des femmes et des filles et prise en charge des victimes en son article 12 et 13 condamne les violences morales et psychologiques fait à la gent féminine », explique-t-il.

Yèrèlon+ outille les leaders communautaires pour une meilleure prise en charge des VBG 2
Djénéba Ouédraogo/Drabo, présidente de l”association

Il précise également que le Fonds d’Assistance Judiciaire est de plus en plus accessible et permet aux personnes vulnérables de bénéficier d’une assistance juridique en cas de VBG.

Pour Djénéba Ouédraogo / Drabo présidente de l’association Yèrèlon+, cet atelier de formation vise à réduire davantage les violences auxquelles sont exposées majoritairement les femmes. L’existence de la plateforme de dénonciation des cas de VBG devrait permettre la mise en place d’un plan plaidoyer au profil des personnes exposées.

Quant au Docteur Adama Lingani, médecin au sein de l’association, il s’agit de capaciter les leaders communautaires et les responsables d’associations afin qu’ils soient des points de relai au sein de leurs communautés. « Ils vont être chargés d’organiser d’autres sessions de formations sur la prévention, la prise en charge et les dispositions juridiques en cas de violences basées sur le genre », fait-il savoir.

Lire aussi : https://www.moussonews.com/wp-admin/post.php?post=20764&action=edit

En rappel, Yèrèlon+ est une association engagée dans la prévention et la prise en charge des personnes vulnérables. Elle intervient dans le domaine de la santé reproductive des femmes, des droits humains et du genre.

Clémentine Midiour / MoussoNews

Loading

Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *