Arrondissement n°1 : les femmes ont désormais leur local

« Pour permettre l’émancipation de la femme, il faut d’abord la responsabiliser » a déclaré le président de l’assemblée Alassane Bala Sakandé. C’était l’occasion de l’inauguration de la maison de la femme de l’arrondissement n°1 de Ouagadougou ce jeudi 04 mars 2021.

La maison de la femme de l’arrondissement n°1 de Ouagadougou a couté 29 901 545 FCFA au budget communal, informe Saiba Nikiéma, maire dudit arrondissement. Un cadre qui vient en réponse aux cris de cœur des  femmes depuis sa prise de fonction en tant que maire. « Nous sommes aujourd’hui réjouit de voir la réalisation de cette infrastructures qui à n’en point douter contribuera à l’épanouissement des femmes de l’arrondissement » indique le maire avant d’exhorter les femmes à un entretien sain du cadre. « Un ouf de soulagement » note Kabré Emma/ Yaméogo présidente du comité d’organisation.  « Pour se réunir, on n’avait pas un lieu fixe. Souvent on négociait la salle de la mairie et si ce n’est pas disponible, c’est dans les maquis»  a-t-elle témoigné.

C’est un cadre qui va permettre aux femmes qui déjà ont des activités entreprenantes non seulement de mieux s’investir, mais aussi pousser les autres femmes à se former afin d’emboiter le même pas, a en croire la présidente du comité d’organisation. Pour Alassane Bala Sakandé cette maison servira de cadre de rencontre pour les femmes de l’arrondissement n°1. « Nous avons proposé de les soutenir avec du matériel, tel que le tissage, la teinture, le savon, le soumbala. Et les accompagner avec des formations » assure-t-il. Et d’ajouter que « Il faut permettre aux femmes par elles-mêmes de pouvoir se développer afin d’être autonomes » a-t-il évoqué. Bala Sakandé lance un appel aux bonnes volontés à prendre un élan patriotique afin de mettre en place d’autres infrastructures pour le bien être de la femme. « Celui qui aide la femme, a aidé Dieu » a-t-il conclu.

Tall

Laisser un commentaire