Benin : ‘’quand le cinéma aborde les violences faites aux femmes’’

Viol, mariage forcé, mariage précoce, harcèlement sexuelle et morale, injustice sociale et professionnelle, etc. sont entre autres violences dont sont victimes quotidiennement les femmes. La première édition du festival international des films de femmes (FIFF) de Cotonou se penche sur la question du 13 au 17 septembre 2019. L’initiative est de l’association EcranBenin dirigée par Cornélia Glele.

A 22 ans, Cornélia organise son 1er festival international de film avec pour thème central la problématique des violences faites aux femmes. Le festival vise essentiellement selon les organisateurs à valoriser et promouvoir les œuvres de femmes cinéastes, débutantes ou professionnelles en Afrique. Pendant 5 jours, des courts métrages réalisés par des réalisatrices africaines sortis après novembre 2017 seront en compétition. ‘’Et des films portant sur la condition féminine, réalisés par des femmes d’Afrique et d’autres coins du monde, seront aussi présentés en hors compétition’’ indique la présidente Cornélia Glele.

 

Akissi Delka, marraine de la première édition

Le FIFF Cotonou est un événement festif qui rassemble le public autour d’activité divertissante. Une soirée de deux heures est réservée  pour présenter quelques films de la marraine du festival – la réalisatrice ivoirienne Akissi Delta- et pour permettre à cette dernière d’échanger avec le public.

 »Pour cette première édition, nous ambitionnons placer une figure emblématique du cinéma africain, connue et aimée du grand publique’‘ explique Cornélia Glele.   D’où le choix porté sur  Akissi Delta de la célèbre série ivoirienne ma famille au regard de son combat en tant que femme d’abord et en tant que cinéaste.  » Elle a porté loin le cinéma ivoirien à travers la série Ma Famille qu’elle a produite. Et elle peut être une source de motivation pour les cinéastes béninois » soutient la présidente dans sa note liminaire.

En marge de la compétition, une  rencontre professionnelles est prévue au profit des professionnels du cinéma et de l’audiovisuel. Ces dernières échangeront notamment sur la place de la femme dans le cinéma africain. Des séances de partage d’expérience se tiendront entre la marraine du festival Akissi Delta et plus de 200 cinéastes.  »Elle parlera de l’aventure « Ma Famille » et de comment en tant que femme elle a réussi à produire cette série et à l’imposer dans toute l’Afrique francophone » explique la présidente de EcransBenin.

Les prix

Cinq prix seront attribués au cours d’une cérémonie organisé le dernier jour du festival.

  • L’Amazone d’or: c’est le plus grand prix du festival. Il est attribué au meilleur film de fiction avec une somme de 500 000 Franc CFA
  • L’Amazone du documentaire : est le deuxième prix du festival. Il est attribué au meilleur film documentaire avec une somme de 400 000 Franc CFA
  • L’Amazone du jury : c’est le coup de cœur du jury avec les 300000
  • L’Amazone du scénario : c’est le prix du meilleur scénario avec une somme de 200000
  • L’Amazone de l’interprétation: attribuée à la meilleure interprétation féminine avec une somme de 100000 francs CFA

Les membres du Jury

  • Ladima Foundation | Membre (Afrique du Sud)

Ladima Foundation est une organisation panafricaine installée en Afrique du Sud qui travaille pour le rayonnement du cinéma féminin. Un membre de cette organisation fera donc partie du jury

  • Christiane Chabi-Kao | Membre (Bénin)

Christiane Chabi-Kao est une scénariste et réalisatrice béninoise. Elle a écrit et réalisé plusieurs court-métrage et séries. Elle est la directrice du festival de film lagunimage.

  • Rufin Mbou Mikima | Membre (Congo)

Rufin Mbou Mikima est un réalisateur et producteur congolais. Il a travaillé comme scénariste sur la série télévisée stévy et shekina et est le coordinateur de Africadoc Brazza.

  • Claire Diao | Membre (France-Burkina Faso)

Claire Diao est une journaliste, critique cinéma, responsable de la revue Awotele. Elle est également distributrice de films africain et responsable du festival itinérant quartier lointain.

  • Aicha Macky| Membre (Niger)

Aicha Macky est une réalisatrice et féministe  nigérienne. Elle a réalisé le documentaire l’Arbre sans fruit qui traite de la stérilité dans le couple qui a participé à plus 150 festivals dans le monde.  Son nouveau projet Zinder a été retenu à La Fabrique Cinéma du festival de Cannes 2018

BK

Laisser un commentaire