Bobo-Dioulasso : un père de 40 ans “détourne” une mineure de 15 ans

DI a comparu devant les juges du Tribunal de grande instance de Bobo-Dioulasso, ce 6 octobre 2023. Il est poursuivi pour des faits présumés d’attentat à la pudeur contre la personne de PC, une jeune fille de 15 ans.

Bobo-Dioulasso : un père de 40 ans "détourne" une mineure de 15 ans 2
Image illustration

Le procureur reproche à DI d’avoir procédé à l’attouchement des parties intimes de PC, une jeune fille de 15 ans. Selon le parquet ces faits sont passibles de poursuites judiciaires. En effet il ressort que la victime, PC venait régulièrement chez DI pour chercher des barriques. Celui-ci profitait de cet instant pour inviter la jeune fille dans sa chambre où il procédait à des attouchements sexuels. Selon les déclarations de la victime, les événements se sont déroulés au moins à 9 reprises. Elle affirme cependant que le DI n’a pas fait usage de la force pour parvenir à ses fins. Malgré ce “consentement” de la victime, le ministère public estime que ce fait de DI est irresponsable, d’autant plus qu’il est père de trois enfants dont une fille. “Si c’était à votre fille que l’on faisait cela, quelle serait votre réaction ?“, questionne-t-il. A cette interrogation, DI d’affirmer que : “Cela ne me ferait pas plaisir“.

Le procureur dans ses réquisitions a appelé le Tribunal à déclarer DI coupable des faits d’attentat à la pudeur. Selon le parquet, DI est un délinquant primaire. De ce fait, il appelle le Tribunal à le condamner à 5 ans de prison, dont 12 mois ferme et une amende de 500 000 FCFA, le tout ferme.

Avant le verdict final, le prévenu DI dit regretter son acte. Il demande la clémence du Tribunal. Il promet que s’il venait à sortir de cette passe, de tels actes ne se reproduiront plus.

Le Tribunal statuant publiquement, contradictoirement, en matière correctionnelle et en premier ressort, a décidé de déclarer DI coupable des faits d’attentat à la pudeur. En répression, le condamne a 1 an de prison et une amende de 500 000 FCFA, le tout assorti de sursis.

En rappel, l’âge de la majorité sexuelle au Burkina Faso est de 18 ans.

SLS/ MoussoNews Bobo-Dioulasso

Loading

Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *