Burkina : 73 724 femmes parmi les déplacés internes

Plus de 400 000 déplacés internes. Ce sont les derniers chiffres annoncés par la ministre en charge de l’action sociale ce jeudi 17 octobre au cours d’un point de presse du gouvernement. Et si rien n’est fait, avertit-elle, les déplacés pourront atteindre plus de 650 000 d’ici fin décembre.

Des populations burkinabè fuient depuis janvier 2019 les menaces terroristes. A la date du 2 octobre les services du ministère en charge de l’action sociale de la femme et de la solidarité nationale ont enregistré 486360 déplacés internes. Le Centre – Nord est la région la plus touchée avec 270 476 déplacés soit 55,61%. La région du Sahel avec 160 741 soit 33% et celle région du Nord avec 31 998 soit 6,58% constituent les deux autres régions les plus affectées.

L’Est et la Boucle du Mouhoun comptent aussi ces déplacés. Le gouvernement avec l’appui des organismes humanitaires apportent autant que faire se peut de l’assistance à travers des vivres et bien d’autres services sanitaires et psychologiques. Les couches vulnérables restent les femmes et les femmes selon Laurence Ilboudo. ‘’ Il y a beaucoup de femme qui allaitent. Certaines sont enceintes et d’autres subissent souvent des formes de violences physiques et morales’’ témoigne la ministre.

A ce jour, indique la ministre en charge de l’action sociale, l’intervention du gouvernement s’évalue à 2,5 milliards de FCFA. Marie Laurence Ilboudo Marshall invite les bonnes volontés et les organismes humanitaires à rester mobilisés autour des déplacés. Elle annonce que des stratégies de mobilisation de ressources financiers sont en réflexion pour aider les déplacés à retourner chez eux.

MN

Laisser un commentaire