Burkina : des chauves-souris en disparition

Le gouvernement burkinabè a annoncé ce mardi 31 mars 2020, une mortalité anormale élevée de roussettes (chauves-souris) dans certaines localités de la région et particulièrement dans la ville de Pama dans la province de la Kompienga.

Les causes de mortalité sont actuellement inconnues et des dispositions sont en train d’être prises pour les déterminer. Le gouvernement informe la population qu’il est formellement interdit de manipuler ou de consommer les roussettes ou tout autre animal sauvage mort.

Il rappelle que certaines maladies sont transmises à l’homme par le contact ou la consommation de certains animaux sauvages dont les chauves-souris. Le gouvernement invite la population de la région de l’est à signaler tout cas de mortalité d’animaux sauvages aux services forestiers, d’élevages et de santé.

Cheick Abass KOALA/Stagiaire

Laisser un commentaire