Burkina Faso : ces femmes à suivre en 2023

En 2022, plusieurs femmes ont marqué la vie publique au Burkina. Pour l’année 2023, le média qui amplifie la voix des femmes, propose une liste de femmes qui vont impacter à travers leur œuvre et leur engagement dans divers secteurs d’activité. Focus !

Burkina Faso : ces femmes à suivre en 2023 2

Angeline Savadogo, la diplomatie dans l’âme

Angéline Savadogo s’illustre et s’impose dans le monde de la diplomatie.  Intervenante dans plusieurs panels et plateaux de télévision, la jeune dame à la tête bien pleine trace le chemin pour ses pairs dans un environnement dominé par des hommes. Elle pourrait surprendre en 2023 sur des tribunes internationales.

Burkina Faso : ces femmes à suivre en 2023 3
Angéline Savadogo

Apolline Traoré, la future (?) Etalon d’or du Fespaco

La célèbre réalisatrice Apolline Traoré a passé des mois dans le désert sahélien pour le tournage d’un long métrage. Au prix de sa vie et face à l’insécurité grandissante dans cette zone, l’artiste a pu atteindre son objectif de narrer en image, en son et en texte, l’histoire très réelle du terrorisme. Avec son long métrage, Apolline peut bien prétendre remporter l’Etalon d’or de Yennega au Fespaco 2023.

Burkina Faso : ces femmes à suivre en 2023 4
Apolline Traoré

Adjaratou Ouédraogo, « Ma ville en peinture » au-delà de nos frontières

Adjaratou Ouédraogo, artiste peintre est à l’initiative de « Ma ville en peinture ». Un évènement qui permet d’extérioriser et de rendre plus accessible l’art plastique. La troisième édition de cet évènement qui réserve beaucoup de surprises et d’innovations, pourrait se tenir, pour la première fois, hors du Burkina Faso et dans plusieurs capitales ouest-africaines.

Bénédicte Baillou, celle qui pourrait « genrer » l’ALT

Bénédicte Baillou est l’une des plus jeunes députées à l’Assemblée législative de la Transition (ALT) au Burkina Faso. Juriste de formation et coordinatrice d’un mouvement féministe, la jeune dame est résolument engagée pour l’égalité des sexes. Bénédicte pourrait secouer l’Assemblée avec des propositions pertinentes pour la prise en compte des femmes dans les instances de responsabilité et de décision.

Mariam Ouattara, la gardienne qui fera mousse

Mariam Ouattara, gardienne des Etalons dames du Burkina dépose ses valises au Maroc. Footballeuse talentueuse, elle est considérée comme l’une des futures stars du football féminin en Afrique. Elle est une femme en suivre en 2023. Son talent pourrait faire parler du Burkina Faso dans le royaume chérifien.

Awa Sissao, le retour triomphal ?

Awa Sissao, Kundé d’or 2023 ? Avec son album – Dis-moi -, cela pourrait être une éventualité. Après 10 ans d’absence, la diva de la musique burkinabè revient sur scène. Elle fera danser et mieux, en impulsant des questionnements sur l’importance de la paix au Burkina Faso.

Madina Sako, la Messi du coaching scolaire

L’ensemble des élèves suivis par Madina Touré/Sako feront probablement un taux de succès de 100% en 2023. Avec Assas Africa, une structure de coaching scolaire, elle forme et suit des élèves notamment des classes d’examen. Madina offre également des services de suivi personnalisé en développement et planification personnelle.

Justine Vebemba, la matrone des déplacées internes

Justive Vebemba fait un travail formidable de prise en charge des femmes enceinte sur les sites de déplacés internes en zone rouge. Elle fait partie de ses héros de l’ombre du domaine de la santé qui se battent avec passion pour sauver des vies. Elle en sauvera encore plus en 2023.

Samira Ouédraogo, la ‘’rassembleuse’’

Samira Ouédraogo, chef de service des informations techniques et scientifiques de l’Institut national de la santé publique au Burkina est une ‘’rassembleuse’’. Plus de 1000 femmes sont réunies autour d’elles pour faire avancer le leadership et l’égalité de chance pour les femmes dans le domaine de la santé. De nombreuses formations et plaidoyers sont en vue pour 2023.

Alia Sagnon/Traoré, la boucherie au féminin à Bobo-Dioulasso

Alia Sanogo/Traoré gère une entreprise qualifiée dans la production et la commercialisation des produits alimentaires, notamment la viande, dans la ville de Bobo-Dioulasso. Cette dame qui révolutionne au quotidien ce domaine autrefois réservé aux hommes est à suivre en 2023.

Salimata Badini/Koudougou, maman-tontine

Salimata Badini/Koudougou est aussi une femme à suivre en 2023. Communicatrice/Journaliste de formation, elle a échangé sa plume avec l’entreprenariat dans la tontine. Salimata pourrait former tant de femmes en cette année dans la maitrise finance locale participative et inclusive.

Yiki, pour que les femmes se lèvent pour impacter

Fatim Touré, Isis Bikoi, Prisca Soré ont lancé en 2022, une association dénommée – Yiki – avec laquelle, elles organisent des formations en leadership, développement personnel et le renforcement de capacités des femmes. De belles perspectives sont en vue pour 2023.

Bassératou KINDO

Loading

Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *