Burkin’Daaga : 7 jours pour valoriser et promouvoir les produits locaux

La 3é édition de Burkin’Daaga la foire qui valorise la consommation des produits burkinabè aura lieu du 23 au 29 mars au siège du Fespaco à Ouagadougou. L’initiative est de l’association Wa-Médo.

Le Burkin’Daaga est un évènement destiné aux produits burkinabè issus des secteurs de l’agroalimentaire, de l’artisanat, de l’industrie, des services etc. A 20 jours de l’ouverture officielle de ladite édition, le comité d’organisation est déjà satisfait du niveau d’avancement des activités liées à l’organisation. Il rassure les partenaires et tous les acteurs que l’édition se déroulera à bonne date comme prévue. « Cette année, nous avons tenu à remmailloter malgré une situation assez précaire de l’économie burkinabè. Nous ne devons pas arrêter de réaliser un combat qui est noble quel qu’en soit les situations », a déclaré Abdoul Kader Kondombo, Président du comité d’organisation.

La foire Burkin’Daaga est un espace exposition/ vente, animations musicales, formation, panel-débats, dégustation de mets locaux et de projections cinématographiques. « Process, innovations et transferts technologiques : Quelles stratégies nationales pour intégrer les chaines de valeurs régionales et internationales », est le thème retenu pour cette 3ème édition du Burkin’Daaga.

Selon le président du comité d’organisation, un plaidoyer sera fait auprès du ministère de la Culture des arts et du tourisme pour la création de studios. Cela pour permettre aux artistes de pouvoir produire des œuvres de qualités sans difficultés majeures.

Environ 38 millions de francs CFA ont été mobilisés pour l’organisation de cette foire. « Pour ce qui concerne la sécurité, nous aurons l’accompagnement de la police et des sapeurs-pompiers parce que sans l’accompagnement des Forces de l’ordre, on ne peut pas tenir une telle foire » rassure Abdoul Kader Kondombo.

Il invite les burkinabè à venir découvrir les différents produits de qualités qui seront présentés. « On a dit, consommons ce que nous produisons alors il n’y a pas de raison que ceux qui produisent ne voient pas une consommation », a-t-il laissé entendre. Par ailleurs, le comité informe que les inscriptions pour la location des stands se poursuivent jusqu’au 20 mars. 70 000F CFA pour les stands expositions/ ventes de neuf mètre carré et 200 000F CFA pour les stands de gastronomie.

 Cheick Abass KOALA/Stagiaire

Laisser un commentaire