Confrérie Dozo : Elle est ouverte aux femmes, mais dans une certaine mesure

A la date du vendredi 26 Avril 2019, la confrérie Dozo de quatre pays d’Afrique de l’Ouest ont organisé une rencontre conjointe dans la ville de Bobo-Dioulasso au Burkina Faso. Elle s’est ouverte aux journalistes à travers une conférence de presse tenue en brousse. Les Dozoba ont levé un coin de voile sur le rôle de la femme dans la confrérie.

La confrérie Dozo selon les Dozoba (Chef Dozo) est une organisation qui regroupe ses membres autour des valeurs et de rituels traditionnels propres à l’Afrique noire. Ils la définissent comme étant une organisation noble qui est régie par la sagesse, la tolérance, la discipline, l’altruisme et la solidarité confraternelle. Une pratique qui à leurs dires apprend à ses membres des arts comme « la maitrise de la chasse et les méthodes de la guérison à l’aide des plantes et des animaux. L’initiation à la confrérie offre surtout le privilège de la détention de pouvoirs mystiques. Elle est ouverte aux personnes sans distinction de race ou de croyances », expliquent-ils.

Et les femmes ?  

Une fois initié Dozo, on le reste à vie. Et la confrérie Dozo selon le Dozoba de la Cote d’Ivoire Dosso Sory est aussi ouverte aux femmes, mais « dans une certaine mesure ». Car, pour peu qu’un homme respecte les critères suscités, il peut être accepté par la confrérie. Contrairement à la femme qui devient Dozo par « héritage ». En effet, elle succède (si elle le désire)  à son défunt père ou mari Dozo.

Aux côtés d’un Dozo accompli, il y a une grande dame  

La femme Dozo joue un rôle important dans l’organisation des rituels. Mais elle ne peut certes intervenir à tous les niveaux. Toutefois,  « Les Dozo sont très respectueux de la femme », dira le président de l’Union Nationale des Dozo du Burkina Faso Aly Konaté. Pour commencer, les impétrants doivent au paravent s’assurer du soutien indéfectible de leurs épouses avant d’intégrer la confrérie.

Un Dozo qui tient un comportement désobligeant envers son épouse ne prospère pas ses parties de chasse. Avant de se rendre en brousse, il doit veiller à s’attirer la sympathie de celle qui partage sa vie. D’où cette expression bien connue du cercle mythique de la confrérie : « C’est après avoir réussi la chasse à la maison que le Dozo récupère son gibier en brousse ». Le Dozo peut être polygame à condition qu’il soit équitable entre ses épouses.

Aminata SANOU

Laisser un commentaire