Energie : le ministère de l’énergie encourage des femmes à s’intéresser au secteur

Un plan d’action national pour l’intégration du genre dans l’accès à l’énergie a été validée par le ministère en charge de l’énergie, le mercredi 5 février 2020 à Ouagadougou. Une manière pour le département en charge de l’énergie d’encourager la femme à s’intéresser à ce secteur.

L’accès aux services énergétiques de façon équitable et sans discrimination lié au genre est un des engagements de la communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO). Cette politique genre et énergie adoptée le 04 juin 2017 invitait chaque Etat membre à élaborer un plan d’action national pour l’intégration du genre dans l’accès à l’énergie. Lancé en octobre 2019, le processus d’élaboration du plan d’action du Burkina Faso s’est vu participatif.

« Le Burkina Faso a adopté en 2009 la politique nationale genre dont la mise en œuvre devrait permettre la prise en compte effective des questions de genre dans les politiques, projets et programmes du pays » affirme le secrétaire général, Jean Paul Yaméogo.

La mise en œuvre de cette politique a permis la création des cellules ministérielles genre dans les différents départements et institutions, dont celle du ministère de l’énergie, créé le 1er avril 2019 par arrêté N°2019-0044/ME/SG, selon M. Yaméogo.

Pour lui, cette cellule du ministère de l’énergie devra travailler en collaboration avec les institutions susmentionnées pour l’implémentation de la politique pour l’intégration du genre dans l’accès à l’énergie et la mise en œuvre de la directive de la CEDEAO sur les évaluations genre dans les projets énergétiques. Le secrétaire général a invité chaque participant à contribuer librement et sans retenue afin qu’à l’issue de cet atelier, un plan d’actions réaliste et réalisable soit obtenu.

Cheick Abass KOALA/Stagiaire

Laisser un commentaire