Industrie burkinabè : un accord signé pour faciliter l’écoulement de produits pneumatiques

Le ministre en charge du commerce, Harouna Kaboré a effectué ce jeudi 12 mars 2020, une visite au marché de cycles et cyclomoteurs communément appelé théâtre populaire. Une visite qui entre dans le cadre de l’accompagnement des unités industrielles locales.

’Nous souhaitons faire en sorte que la production nationale ne souffre pas en matière d’écoulement’’, a déclaré Harouna Kaboré après la visite du marché des engins à deux roues. Cette visite vise, dit-il, à accompagner l’Union des vendeurs de pneus, cycles et pièces détachées qui est le partenaire stratégique de l’unité industrielle SAP Olympique en matière de commercialisation de pneus made in Burkina Faso. En effet, l’année dernière, ces deux entités ont travaillé intelligemment ensemble selon chef du département en charge du Commerce. Cette action leurs a permis d’une part de faire des opérations de déstockages et d’autre part de se relancer dans la production ainsi que dans la commercialisation.

Cette synergie a permis d’aboutir à des protocoles d’accord en vue de pérenniser l’ordre structurel la mesure. Ces accords signés officiellement ce 12 mars 2020 doit se faire en entendement avec les commerçants vus comme des spécialistes en matière de commercialisation de produits. Et ce, à travers leur réseau de distribution. ‘’ On s’est rendu à l’usine de SAP olympique avec les commerçants pour effectuer un constat. On a décidé cette fois ci de venir rendre visite aux commerçant et constater de visu leurs lieux de travail, leurs conditions de travail, les écouter et voir comment nous pouvons les aider à écouler leurs produits ‘’ a souligné le Ministre.

‘’ Nous avons travaillé avec cette union depuis des années et cette année avec le soutien du ministère en charge du Commerce et de l’industrie on a décidé d’officialiser l’organisation à travers cette signature de convention’’ a affirmé Niaoré Hayouba, directeur général de la Société africaine de pneumatique.

Ce protocole d’accord organise un peu l’enlèvement de la production de la SAP olympique en pneumatique et en chambre à air. ‘’Pour la pneumatique la production qui est mis en cause est d’environ 999 000 pneus et plus de 4 800 000 pour les chambres à air ‘’ précise Niaoré Hayouba. Cet accord est donc un mariage entre la SAP olympique et l’union des vendeurs de cycles et pièces détachées pour le bonheur des deux entités.

Cheick Abass KOALA/Stagiaire

Laisser un commentaire