‘’ J’ai fait 7 mois en prison pour des faits que je n’ai pas commis’’ MZ migrant de retour de Libye

Septembre 2017, 146 burkinabè dont 13 femmes sont revenus de la Lybie. Ces migrants revenus volontairement ont affirmé avoir fait l’objet de maltraitances. Mounira Zombré, une jeune femme de 30 ans confie avoir passé 7 mois en prison accusé de vol d’argent.

Mounira Zombré fait partie des 146 migrants Burkinabès de retour au bercail. Au sortir de l’aéroport, elle est exténuée, par le voyage, mais aussi par tout ce qu’elle a vécu dans son pays d’accueil. Elle souhaitait rejoindre l’Europe via la Libye. ‘’ J’ai passé 7 mois en prison pour un vol d’argent que je n’ai pas commis’’ confie la jeune dame, revenue au pays les mains vides. Elle qui conseille ses semblables à rester au pays a ajouté que son aventure a été un enfer. Emile Daboné, lui ne cache pas sa joie de retrouver son pays. ‘’ C’était très dur, j’ai préféré revenir au pays même si les conditions sont aussi durs ici. Ils n’ont pas besoin de papier, ils veulent de l’argent. Ils nous pillent, nous frappent… c’est inhumain’’ dit-il.

Le retour volontaire de ces 146 Burkinabè a été rendu possible par l’intervention du gouvernement burkinabè, de l’Organisation internationale des Migrations et l’Union européenne. Ils seront hébergés et pris en charge pour le retour dans leurs localités d’origine. Un plan de réinsertion est aussi mis en œuvre par l’OIM à leur intention. Depuis le début de l’année, 533 migrants burkinabè ont volontairement rallié la patrie en provenance de Libye.

Bassératou KINDO

Laisser un commentaire