Lutte contre le Covid-19 : 15 000 volontaires prêts à servir la nation burkinabè

Le ministère de la jeunesse et de l’entrepreneuriat des jeunes a lancé officiellement ce jeudi 14 mai 2020 le déploiement de 15 000 volontaires dans le cadre de la lutte contre le Covid-19. Une action qui vise à renforcer la sensibilisation sur les mesures d’hygiènes et de prévention de la maladie dans les formations sanitaires, établissement scolaires et universitaires, sites de déplacés internes, marchés/yaars, gares routières et lieux publics.

 

« Nous avons eu cette idée de lancer la mobilisation de ces 15 000 volontaires parce que la pandémie telle que vécue nécessite non seulement des actions de santé, mais nécessite aussi des actions de comportements c’est-à-dire, la sensibilisation », a déclaré le ministre en charge de la jeunesse, Salifo Tiemtoré. Selon lui, la pandémie à CORONAVIRUS n’a pas de remède mais on peut la contrer en adoptant des gestes barrières et les médias ne suffisent pas pour faire connaitre des populations ces gestes barrières, il faut forcément des gens sur le terrain pour faire une sensibilisation rapprochée. D’où l’idée de lancer cette opération de 15 000 volontaire sur l’ensemble du territoire. Ces 15 000 volontaires ont pour taches d’aider le ministère de la santé, les collectivités territoriales ainsi que l’ensemble de la population à mieux se comporter contre la COVID-19. Et d’ajouter avoir eu l’accompagnement de partenaires techniques et financiers tels que UNICEF, le PNUD, l’UNFPA et biens d’autres. « Nous demandons encore la participation de l’ensemble de la population mais aussi de tous ceux qui peuvent nous apporter un soutien dans cette lutte » a-t-il signifié.

Environ1000 jeunes seront affectés au niveau du ministère de la santé, 2000 au niveau des collectivités territoriales et les 12 000 autres seront répartis sur l’ensemble du territoire. Le budget nécessaire au déploiement de ces 15 000 volontaires est estimé à 630 millions FCFA. A ce jour, environ 2 000 postes de volontaires sont déjà financés par les partenaires techniques et financés dont 1 650 volontaires par les agences du système des Nations-Unies, à savoir 750 par l’UNFPA, 500 par l’UNICEF et 400 par le PNUD. Et ce pour un montant de plus de 133 millions CFA. Le reste du budget à mobiliser s’élève à 497 millions FCFA.

Cheick Abass KOALA/Stagiaire

Laisser un commentaire