Miss Université 2024: Priscilla Traoré est à Paris

Une première dans l’histoire, après 23 ans d’existence, une miss université invitée en France.  Priscillia Traoré, étudiante en 1ère année de Droit à l’université de l’Unité Africaine, sacré Miss université 2024, séjourne à paris depuis le 21 juin 2024. Belle et intelligente, sa beauté se remarque dans la ville parisienne par des demandes de prise de photos. Interview

Miss Université 2024: Priscilla Traoré est à Paris 2
Priscille Traoré, miss Unviersité 2024

Miss Université 2024 à Paris. Une promesse de l’ambassade de France au Burkina Faso qui se concrétise. Comment vous sentez-vous dans cette ville, l’une des plus belles au monde ?

Je remercie l’ambassade de France d’avoir honoré sa promesse qui m’a permis de visiter la France, surtout la belle ville Paris. Aussi je suis très heureuse d’être la première miss université Burkina à être invité en France. J’ai reçu un accueil chaleureux à paris. Paris est une très belle et je pense qu’elle mérite son titre de capital de la mode. Comme on le dit, il faut y être pour voir. Paris c’est beau, c’est une ville très mouvementée. Je prend plaisir à visiter. Ce n’est cas même l’Eldorado, mais pour ma part paris est une belle ville touristique.

Le train, le métro, l’ancienneté de bâtiments, les parcs d’attraction, les musées, on y trouve presque du tout à Paris.

Comment se passe votre séjour ?

Je passe un séjour agréable, entre visite des sites touristiques, rencontre avec de vieux amis qui sont présents pour leurs études et aussi avec quelques membres de ma famille qui y réside. Quelques jours à paris, c’est comme si j’y vivait depuis longtemps.

Je me suis rapidement instruite au transport, à la localisation des arrondissements, vraiment je peux que dire que je passe une aventure formidable et riche en découvertes.

Quelles sont les activités auxquelles vous avez participez ? Et Quels sont les lieux que vous avez visités ?

A Paris, j’ai assisté à pas mal d’activités. J’ai eu l’occasion de participé à la nuit du Faso Dafani où j’ai été invitée par le comité d’organisation. J’ai eu l’honneur d’effectuer une visite dans le service diplomatique du Burkina Faso en France. Je souligne que j’ai reçu un très belle accueille des membres du consulat, qui mon félicité, encourager pour la suite de mon mandat de miss. J’ai également eu le plaisir de visiter l’Arc de triomphe, les Champs Elysées, le Musée du Louvre…sans oublier le géant fer du monde la tour Eiffel.

Quelle est la plus-value de ce voyage pour votre mandat de miss 2024 ?

Ce voyage m’a permis de réaliser l’un de mes rêves les plus chère. Depuis toute petite j’ai toujours désiré visiter la France et je suis très contente de l’avoir réalisé. Venir en France dans le cadre de Miss université est une fierté pour moi. Je peux dire que cette venue m’a apporté une plus-value que je n’y attendais pas. Lorsque je faisais mes prises de photos de top model sur les sites touristiques que j’ai énumérés plus haut, des français, anglophone et bien d’autres nationalités ont passé leur temps à m’admiré et à solliciter des photos avec moi. J’étais ému quand je leur disais que je viens du Burkina Faso. Je suis fière d’avoir faire voyager les couleurs de mon pays à l’international.

Ce ne n’est pas pour me vanter, mais certaines blanches même ont solliciter ma couronne et mon écharpe pour des photos. Pour la petite histoire, j’ai reçu un bouquet de fleurs de la part de la jeune fille de la Nairobi ” tu es très belle jeune fille. Ton titre de Miss te vas à merveille, je t’offre ce bouquet de fleurs que mon fiancé vient de m’offrir pour mon anniversaire ” son acte ma profondément touché.

La grande plus-value de ma venue en France est d’avoir connu une autre culture, leur mode de vie, aussi avoir une petite expérience de la vie en Europe.

Lire aussi: https://www.moussonews.com/miss-universite-2024-priscilla-traore-sacree-reine-de-la-beaute-et-de-lintelligence/

Rappelez-nous vos projets ? Les avez-vous déjà entamés ?

Mes projets pour mon mandat se situe sur le thème au soutien et FDS pour un Burkina Faso stable. Nous avons prévu de venir en aides précisément aux femmes et aux veuves de FDS tombé au front.

Pour cela, nous avons fais des dons de plusieurs produits aux déplacés internes et aux veuves des FDS. Déjà, j’ai entamé quelques activités depuis mes trois premiers mois de mandat. Des dons ont été faite aux femmes qui confectionnent le pagne traditionnel Koko Dunda lors de ma participation à la semaine nationale de la culture dans la ville de Bobo Dioulasso. Beaucoup d’activités seront réalisées durant ce sacre.

Miss Université 2024, qu’est-ce qui est en train de changer dans votre vie ?

Le titre de miss université 2024 m’a permis d’atteindre un grand élan de ma vie. Grace à ce titre j’ai certains privilèges et beaucoup de faveur. Déjà, je découvre des pays, ce qui fait partie des grands changements de ma vie. A l’issu de cela, certains même oublie mon prénom Priscillia et m’appelles Miss Université, que ce soit à la maison, dans la rue, surtout à l’université. Aussi être Miss n’est pas du tout une responsabilité légère. Je dois m’habitué à toujours être accueillante, très responsable, professionnelle et être deux fois plus cultivée. 

Vous êtes accompagné de Mr Honoré Bambara, le promoteur de miss université qui visiblement vous soutienne, quel est votre message à son endroit ?

A l’endroit de Mr Honoré Bambara, promoteur de l’évènement Miss université, je tiens à lui exprimer ma gratitude. Ce monsieur nous prend comme ses propres filles, on reçoit le plus souvent de lui des conseils, de l’apprentissage…Grand merci à lui d’être toujours là pour me soutenir. A Paris ici, il m’accompagnait à la découverte des lieux touristiques, des mises en contact avec des collaborateurs…

Quels votre message à l’endroit des autres étudiantes qui souhaitent participer à ce concours de beauté et de l’intelligence ?

Le message que je tiens à passer aux jeunes étudiantes qui veulent être reine de beauté et de l’intelligence est de toujours mettre en avant leur intellect et ne pense pas qu’on devient Miss uniquement par la beauté physique. En plus être déterminer, avoir une bonne vision sociale et avoir un professionnalisme.

Mariam LINGANE/Mousso News

Loading

Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *