Prix galian : Hugues Richard Sama de l’Observateur Paalga sacré «Super galian» 2019

« Maladies mentales dans la région du Nord : sacerdoce fou des vagabonds de la charité » et « Échangeur du Nord : pour aller à Larlé on monte ou on descend », avec ses œuvres Hugues Richard Sama a reçu le prix du meilleur reportage dans la catégorie presse écrite langue française, par ailleurs le lauréat du « super Galian ». Il a reçu une villa, une moto, 3 millions de FCFA du président du Faso, un billet d’avion en plus d’autres lots.

« Je n’ai que trois années d’expérience donc c’est une grande fierté pour moi. J’aimerai avoir une pensée à l’endroit de toutes ces personnes qui d’une manière ou une autre ont contribué aux résultats de ce soir. Comme vous le savez, beaucoup de journalistes sont assez jeunes, ils ont la trentaine et peut être qu’ils n’ont pas l’expérience de leurs ainés mais nul doute qu’ils sont pétris de talents .Ce prix à mon avis viens consacrer le travail qui est abattu par les jeunes journalistes au niveau de toutes les rédactions ». A laissé entendre le super galian 2019.

Pour cette année, 23 candidatures ont été enregistrées dans la catégorie langues nationales, 9 dans la catégorie presse en ligne, 79 dans la catégorie radiodiffusion sonore et télévisuelle en langue française et 58 candidatures en presse écrite en langue française .Ce qui donne au total 168 candidatures soit 366 œuvres pour 34 prix Galian et un « super Galian » .

A cette soirée de récompense , plusieurs prix officiels ont été décernés aux journalistes « les plus méritants » ‘et 17 prix spéciaux ont été attribués par des institutions et ministères
Autre fait majeur à cette 22ème édition des prix galian, dans la catégorie presse en ligne, le jury a estimé qu’aucune œuvre ne méritait d’être primée. Selon les explications de Mafarma Sanogo, porte-parole du jury, de façon générale, cette année il y a eu beaucoup de « manquements dans les productions dont la confusion du genre, une faible culture générale ».

Organisés chaque année depuis 1997 par le ministère en charge de la communication, les prix Galian vise à « renforcer le professionnalisme » dans les médias. Depuis deux ans, il a été imposé que tout candidat dépose obligatoirement deux productions journalistiques au lieu d’une seule. Toute chose qui permet de « mettre en exergue la constance de la production des candidats » selon le ministre de la Communication, Remis Fulgance Dandjinou.

Emmanuel Fiakofi

Laisser un commentaire