Ramadan avec la COVID-19 : les femmes se sont préparées à l’avance

Le mois de jeûne a débuté, le vendredi 24 avril 2020. La communauté musulmane remplira le mois de Ramadan dans une période secouée par une crise sanitaire au niveau mondial. Face à la situation, quelques femmes se sont préparées à l’avance pour éviter des risques.

Pendant le mois de carême, les femmes sont chargées de faire les repas pour les différentes étapes de la journée. Elles sont alors au-devant pendant ce mois saint. Face à la crise sanitaire, certaines ont décidé de faire le marché à l’avance. Habitante de la ville de Bobo-Dioulasso, Ramata Ouédraogo dit avoir pris ces dispositions pour plus de sécurité en faisant le marché avant le début du mois de carême. « En tant que femmes, je fais mes provisions à l’avance pour éviter des risques et les sorties inutiles avec cette pandémie du CORONAVIRUS. J’achète le nécessaire pour conserver» affirme-t-elle.

Ramata souligne qu’elle a pris ces dispositions car faire le marché le jour du début du carême présente des risques. « J’ai jugé nécessaire de faire cela car le premier jour, le grand marché sera plein de monde. Alors, la distanciation sociale aura du mal à être respecter. Pourtant, elle constitue l’une des mesures de sécurité contre le COVID-19 » fait-elle savoir.

Fadila Ouattara a fait de même. Elle aussi a déjà fait ses provisions en achetant le nécessaire pour faciliter la rupture du jeûne chaque soir dans sa famille. Des dispositions prises par ces femmes pour se protéger contre le CORONAVIRUS.

A la date du 24 avril 2020, le Burkina Faso compte au total 629 cas confirmés dont 250 femmes.

Diro Benoit Wilfried TOE

Laisser un commentaire