« SANKARA N’EST PAS MORT »: Un film, qui décrit le pays des Hommes intègres

L’institut français de Bobo-Dioulasso a projeté le jeudi 12 décembre 2019, le film-documentaire de Lucie Viver, « SANKARA N’EST PAS MORT ». Ce film décrit le Burkina Faso et révèle plus ou moins l’histoire de Thomas Sankara.

D’une durée 1Heure45 minutes, « SANKARA N’EST PAS MORT » est le film-documentaire projeté par l’Institut Français de Bobo-Dioulasso, le jeudi 12 décembre. Tourné au Burkina Faso, ce film est l’œuvre d’une réalisatrice nommée Lucie Vivier.

A travers son voyage, le personnage principal, Bikontine, un jeune poète a traversé le Burkina Faso, du Sud au Nord. Commencé à Bérégadougou, région des cascades, son parcours s’est achevé vers Kaya, à la limite des chemins de fer. A travers ce film, la réalisatrice a dépeint les réalités des pays des Hommes intègres, sur l’aspect de la démocratie et les problèmes économiques qui rendent davantage pauvre la population. Sa réalisation a exposé la pensée de la population, qui fait une analyse de l’après l’insurrection populaire d’octobre 2014 et la mort du président Thomas Sankara. Elle a montré également la volonté du président Thomas Sankara, de par le passé, à vouloir développer son pays. Et plusieurs intervenants dans le film ont avoué que la présence de l’ancien président pouvait conduire le Burkina Faso à se développer et à être indépendant de l’occident.

Diro Benoit Wilfried

Stagiaire

Laisser un commentaire