Santé : le SYMEB exprime son mécontentement

Le syndicat des médecins du Burkina (SYMEB) a adressé une lettre ouverte sur les dérives de management de la directrice du centre national de transfusion sanguine suite à un mécontentement par rapport à la gérance. Il a également attiré l’attention de l’opinion publique sur les graves menaces pesant sur la sécurité transfusionnelle du pays.

« Nous espérons nous tromper et que nos inquiétudes ne soient pas fondées mais les faits relatés nous imposent de garder un doute », a indiqué Dr Geoffroy Kader Koné, Délégué général du SYMEB CNSTS dans une lettre ouverte à la directrice du centre national de transfusion sanguine. L’affectation de certains agents au site de Paspanga, la crise actuelle avec les médecins et l’alimentation d’une sourde rivalité entre médecins et pharmaciens sont entre autre des inquiétudes. Pour le délégué général, la crise est née de la décision de la directrice de procéder à un changement à la tête de la direction de la coordination scientifique, de l’information sanitaire et des statistiques (DCSISS) sans tenir compte des textes du CNTS. Il a fait cas de l’analyse objective du directeur du CRTS-O sur la situation avec les conséquences inhérentes que sont un surcout de fonctionnement d’environ 30 millions par an et un manque à gagner de 50-60 poches de sang par jour. Le SYMEB espère que la directrice va rassurer de façon convaincante et explicite la population à travers une saisine de l’autorité supérieure du contrôle de l’Etat (ASCE).

Laisser un commentaire