SIAO 2018 : Le marketing d’Harouna Kaboré à Paris et à Bruxelle

La 15èmeédition du SIAO est prévue pour se tenir à Ouagadougou, capitale du Burkina Faso, du 26 octobre au 04 novembre 2018 sous le thème « Artisanat africain, exigences du marché et développement technologique» avec la République de Madagascar comme « pays invité d’honneur ».

A six (06) mois de l’évènement, il s’avère nécessaire d’initier une communication avec les acteurs (acheteurs et visiteurs professionnels, journalistes, partenaires au développement, touristes) au niveau international en vue de porter à leur connaissance le contenu, les objectifs et les innovations de la 15ème biennale de l’artisanat africain. C’est justement dans ce cadre que se tient la présente conférence de presse internationale à Bruxelles, capitale de l’Union Européenne.

Bruxelles a retenu l’attention du Gouvernement du Burkina Faso parce que d’une part, c’est le siège des institutions européennes et des agences communautaires et d’autre part, c’est l’une des villes d’où provient un nombre considérable d’acheteurs professionnels du SIAO

Le Burkina Faso, le pays des Hommes intègres, est la quatrième économie de la zone de l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine (UEMOA). Le taux de croissance du PIB réel est estimé à 6,7% pour 2017 contre 5,9% en 2016.

En 2018, la croissance économique devrait se consolider à 6,6% soutenues par un programme d’investissement public du Plan National de Développement Economique et Social (PNDES) pour la période 2016–2020.

L’économie burkinabè se singularise par la prédominance du secteur agricole qui occupe environ 80% de la population active. Après l’agriculture (y compris l’élevage), l’artisanat est le second pourvoyeur d’emplois inclusif et contribue ainsi à la réduction du chômage et à l’installation des populations dans leur terroir. Ce secteur contribue ainsi à la lutte contre l’exode rural et à l’immigration.

 

Avec une contribution de près de 30% à la formation du PIB du Burkina Faso, l’artisanat occupe une place de choix dans le PNDES en son axe 3 intitulé « Dynamiser les secteurs porteurs pour l’économie et les emplois ». Il est un véritable secteur d’avenir et occupe environ 2.000.000 de personnes dont près de la moitié est constituée de jeunes et de femmes.

 

Ce secteur met à la disposition du marché international et national des produits de l’artisanat d’art (batik, peinture, sculpture…), de l’artisanat utilitaire (machine, outillage, ameublement…), etc.

 Comme vous le savez, le SIAO constitue le plus grand marché de l’artisanat africain au monde. Depuis 1988, cette biennale, devenue incontournable, offre un cadre idéal et une excellente tribune pour la promotion des produits artisanaux africains.

 

Chaque édition a sa particularité et la 15ème qui offrira de réelles opportunités d’affaires et des rencontres professionnelles aux artisans du continent et aux acheteurs professionnels venus des cinq (05) continents, poursuit les objectifs suivants :

  • Enregistrer la participation d’au moins 3500 exposants;
  • Assurer la participation d’au moins 250 acheteurs et visiteurs professionnels venant de tous les continents ;
  • offrir 550 stands à l’ensemble des exposants ;
  • Obtenir la participation d’au moins 27 pays africains ;
  • Enregistrer au moins 000 visiteurs grand public venant de tous les horizons ;
  • Obtenir une meilleure visibilité du Salon à travers sa couverture médiatique par au moins 50 médias nationaux et internationaux.

 

Au cours de cette édition, le SIAO capitalisera les acquis antérieurs enregistrés et mettra en œuvre un certain nombre d’innovations. Il s’agit entre autres de :

  • l’inscription et le paiement en ligne des frais de location de stands grâce au système de cartes Visas, MasterCard et assimilées ;
  • le paiement des titres d’accès au site d’exposition par le Mobile money ;
  • le renforcement du système d’accréditation implémenté au SIAO 2016 sécurisant davantage les entrées ;
  • le renforcement des Points « i »dans les pavillons d’exposition pour répondre avec diligence aux besoins d’information des exposants et des visiteurs ;
  • l’amélioration de la mise en œuvre du« Pôle des régions du Burkina Faso » introduite au SIAO 2016 pour une meilleure visibilité des potentialités en matière d’artisanat de nos régions ;
  • le concept « Ambassadeurs du SIAO pour la promotion de l’artisanat africain » ;
  • le concept « Je m’engage pour l’artisanat africain » ;
  • la mise en compétition, pour la 1ère fois, d’un prix du Ministre en charge de l’artisanat aux éditions du SIAO dénommé « Prix d’excellence pour la transformation et la promotion des produits locaux » ;

la mise en place d’un système de mentorat pour certains exposants primés.

Laisser un commentaire