Suspension des activités due au coronavirus : une décision saluée

Le gouvernement burkinabè a décidé le mercredi 11 mars 2020 de suspendre jusqu’en fin avril, tout évènement d’envergure sur l’étendue du territoire national. Des citoyens interrogés sur la question donnent leurs avis sur cette décision.

 Soumaïla Nana : « La mesure est bonne, censée même je dirai. Les masses sont plus difficiles à gérer que les individualités. Le hic est que cette mesure s’apparente plus à une thérapie dans le sens où elle vise à contenir le mal si éventuellement, il se manifestait. L’accent devrait plutôt être mis sur des mesures préventives afin d’éviter une forte pénétration du fléau. Si on ne peut pas limiter les déplacements des zones à risques vers notre pays alors, il faut dire que l’on ne contrôle plus notre destin. Une campagne de dépistage obligatoire permettrait d’évaluer avec précision l’ampleur des dégâts afin d’entreprendre les mesures les plus appropriées ».

Noufou Sawadogo : « Comme c’est par mesure de prudence pour une éventuelle inattendue contamination, que peut-on dire encore en de telles circonstances alarmantes et non négligeable. Etant donné que des cas ont été observés ici au Burkina Faso, c’est raisonnable ».

 Sylvie Zongo :  « C’est une bonne initiative dans la mesure qu’elle vise à réduire le risque de contamination. La meilleure des solutions, c’est de mettre les victimes en quarantaine pour limiter d’éventuels risques de contamination. L’état doit par ailleurs organiser des campagnes de sensibilisations sur les conduites à tenir face à cette épidémie de Coronavirus »

Cheick Abass KOALA/Stagiaire

Laisser un commentaire