Tabaski 2024 : L’art de la beauté féminine à l’honneur

À Ouagadougou, comme dans de nombreuses autres villes du Burkina Faso, les salons de beauté et les hangars dans les marchés sont pris d’assaut par des femmes. Elles désirent se faire des pédicures et manucures, la pose du henné et biens d’autres choses à la mode. Certaines n’hésitent pas à débourser plusieurs billets de FCFA pour se faire belle. Toute cette ‘’gymnastique esthétique’’ est faite à l’occasion des préparatifs de la fête de Tabaski prévue le dimanche 16 juin 2024.

La fête de Tabaski, également connue sous le nom de l’Aïd-el-Kebir, est marquée par des prières, des rassemblements familiaux et des festivités où l’apparence personnelle joue un rôle significatif.

Les salons de beauté voient affluer les clientes cherchant à obtenir des manucures et des pédicures soignées, reflétant ainsi leur engagement envers la tradition et leur désir de paraître élégantes lors des célébrations.

Lire aussi : https://www.moussonews.com/le-panem-moore-la-coiffure-en-vogue-chez-des-petites-filles-en-periode-de-fete/

Pour beaucoup de femmes, cette préparation esthétique ne se limite pas seulement à l’amélioration de l’apparence physique, mais revêt également une dimension culturelle et sociale importante. « Durant la tabaski, il faut se faire belle pour d’abord plaire à Allah mais aussi à son entourage. Cela est très important », laisse entendre Leila Drabo, mère de famille.

Tabaski 2024 : L’art de la beauté féminine à l’honneur 2

Les femmes choisissent des designs variés, des couleurs vibrantes et parfois des motifs qui symbolisent l’harmonie et la joie de la fête. C’est le cas de Aminata Soudré qui est venue très tôt pour se rendre belle. « Je suis venue très tôt pour qu’on s’occupe bien de moi. Pour la fête de demain, j’ai décidé de me faire une pédicure et une manicure, de mettre du henné. Pour les ongles j’ai choisi un design très tendance qui ira très bien avec mon joli bazin jaune », explique-t-elle.

Comme Leila et Aminata, Balkissa Kaboré indique aimer se faire plaisir durant cette période festive. « Chaque année, je profite de l’occasion de la fête de Tabaski pour me rendre au salon de beauté. C‘est un moment où je me fais chouchouter avec une manucure et une pédicure spéciale ainsi que des motifs de henné qui rappellent l’esprit festif de l’Aïd », confie-t-elle.

Activité rentable pour les pratiquantes

Comme toute activité génératrice de revenus, ce domaine qui prend de plus en plus d’ampleur semble être très rentable.

Selon Neimata Soré, esthéticienne, cette activité est très rentable surtout en période de fêtes. « Pendant les fêtes il y a beaucoup d’affluence. Les clientes sont nombreuses au point ou j’ai parfois du mal à toutes les satisfaire. Je parviens à me faire un bénéfice qui varie entre 200 000 FCFA et 400 000 FCFA le mois. Cela me permet de subvenir à mes besoins et gérer mes différentes charges », explique-t-elle.

Tabaski 2024 : L’art de la beauté féminine à l’honneur 3
Neimata Soré, esthéticienne

Quant à Judith Ouédraogo, ce métier apprit sur le tas est sa principale source de revenus et lui permet de prendre soin de sa petite famille. « Je n’ai pas reçu de formation spécifique pour ce métier. Suite à l’arrêt de mes cours par manque de moyens financiers, j’ai dû chercher un boulot. C’est ainsi qu’une dame qui mettait le henné et les ongles au marché m’a prise sous sa coupe et c’est comme ça j’ai appris avec elle. Aujourd’hui, j’ai ouvert mon petit coin qui me rapporte environs 300 000 FCFA le mois et je rends grâce à Dieu », raconte-t-elle.

De nombreux salons de beauté et esthéticiennes adaptent leurs services pour répondre à cette période de forte demande. Ils proposent non seulement des soins de base tels que la coupe et le limage des ongles, la pose du henné mais aussi des techniques avancées comme le nail art, où des dessins complexes et des décorations sont réalisés à la main pour embellir davantage les ongles des clients à des prix abordables.

Tabaski 2024 : L’art de la beauté féminine à l’honneur 4
Image d’illustration

« Pendant les fêtes, je propose une promo avec une réduction allant de 20 à 50% selon le service souhaité pour permettre à toutes les femmes de pouvoir se faire plaisir et de se rendre belles », fait savoir Sabine Domboué, propriétaire d’un salon.

L’engouement pour les soins des ongles à l’occasion de la fête de Tabaski montre non seulement l’importance de l’esthétique personnelle, mais également l’évolution des pratiques de beauté du pays. C’est aussi une période où la beauté extérieure contribue à renforcer le lien communautaire et à célébrer dans la joie et la dignité.

Mireille Sandrine Bado/MoussoNews

Loading

Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *