Burkina: la sécurité de l’eau pour la paix et le développement.

Le dialogue régional sur l’accélération des progrès dans la mise en œuvre de la GIRE et l’assemblée générale des partenaires ont ouvert leurs travaux le mercredi 25 septembre 2019 à Ramada Hôtel de Ouagadougou.

La mise en œuvre de la Gestion Intégré des Ressources en Eau (GIRE) est une étape indispensable pour la garantie de la sécurité en eau , essentielle pour le développement humain et durable. Place sous le thème :  » Accélérer les progrès dans la mise en œuvre de la GIRE pour atteindre les ODD liés à l’eau en Afrique de l’Ouest : Défis , approches novatrices et rôle des partenaires  »  ce dialogue a pour objectif de contribuer à faire avancer la mise en œuvre de l’agenda 2030 pour le développement des Nations Unies en améliorant la gouvernance de l’eau en assurant la sécurité de l’eau pour soutenir la réalisation de l’ODD.

Venus des pays de la CEDEAO et de l’ UEMOA, les participants durant deux jours vont non seulement apprécier le niveau de mise en œuvre de la GIRE en lien avec l’indicateur 6.5.1 de l’ODD; discuter des approches de mise en œuvre des initiatives en cours ou projetées mais aussi des propositions en matière de contributions du GWP-AO et ses partenaires à l’organisation et pour la participation de qualité de la sous-région au 9em Forum Mondial de l’eau en Mars 2021 à Dakar.

Selon Congo Moustafa secrétaire permanent de la GIRE,  » le Burkina Faso en même temps que les autres pays de la CEDEAO s’est résolument engagé dans la mise en œuvre pratique de la GIRE au niveau national à travers le développement et la mise en œuvre des programmes robustes qui sont bien suivis.

Avec la mise en œuvre de la GIRE, il s’agit d’un engagement pour le Burkina Faso, un développement durable des ressources en eau dans un contexte de changement climatique dont les effets sont de plus en plus durement ressentis par les populations.

Emmanuel Fiakofi

Laisser un commentaire