Cité universitaire de Belle-Ville : Un pavillon fille impropre

Depuis quelques temps, le pavillon « Cohésion » attribué aux filles, à la cité universitaire de Bobo-Dioulasso est délaissé en termes de nettoyage. D’après une source, les femmes chargées du nettoyage auraient eu un désaccord avec l’administration de la cité.

Des couloirs couverts de poussières, de petits bacs à ordures pleines, devant différentes portes des chambres au sein du pavillon « Cohésion ». Réservée aux filles de la cité universitaire de Belle-Ville, l’infrastructure manque de nettoyage. La raison : l’état du bâtiment s’explique par l’absence des femmes chargées du nettoyage, qui depuis un certain moment ont déserté cette partie de la cité. D’après une source, une mésentente aurait existé entre l’administration de la cité et ces femmes. Comparativement à ce pavillon, la même source révèle que les autres pavillons sont nettoyés. En attendant de trouver une solution, le délégué général de la cité a proposé aux chefs de couloirs de s’organiser afin d’avoir un nettoyage des couloirs du pavillon pour résoudre le problème auquel ils sont confrontés. « Nous avons même eu une fuite qui a occasionné un déversement des eaux usées au 1ère étage. Vu que les femmes n’effectuaient plus le nettoyage du pavillon, nous nous sommes mobilisés afin de nettoyer le couloir», confie notre source.

Diro Benoit Wilfried TOE

Stagiaire

Laisser un commentaire