Concours d’écriture et de lecture : 6 filles sacrées meilleures de l’édition 2019

Le concours d’écriture et de lecture a connu son épilogue le mercredi 22 mai 2019 avec la récompense des lauréats . La cérémonie de remise des prix a eu lieu à la Médiathèque Municipale d’Ouagadougou en présence des autorités communales, des enseignants et des parents.

Le concours d’écriture et de lecture édition 2019 regroupe les 12 arrondissements de la ville de Ouagadougou. Au total 72 élèves ont pris part à ce concours en raison de 3 élèves par établissement des classes de CM1. Le concours est ensuite divisé en deux catégories : il y la catégorie écriture et la catégorie lecture composé de deux jury également . Les jury avaient t travaillé sur des critères dans la catégorie lecture tels une lecture à haute voix , la prononciation et l’intonation et le respect des interligne , la concordance des temps , la corrélation pour la catégorie écriture.

Après les deux phases éliminatoires du concours, le jury a jugé bon de décerner les prix , aux trois (3) premiers dans chaque catégorie. Ce sont les filles qui ont été jugée meilleure. Ainsi dans la catégorie écriture, les prix étaient décerné à Aïssatou Sigué , Blessing Bagouba et Shimane Kéré avec une moyenne de 8,2 ;8,5 et 9,2 respectivement 3ème 2ème et 1ère . La 1ère a reçu une attestation de reconnaissance , une enveloppe de 15 000 ;FCFA des cahiers , un abonnement à la bibliothèque pour un an , une formation en informatique et un code d’abonnement pour la bibliothèque numérique . Pour la catégorie lecture , Djénéba konkoubou, Josépha Yaméogo ont occupent les trois premières place respectivement avec une moyenne de 8,5 ; 8,58 et 9,3 . Elles ont obtenu les mêmes prix que celles de l’écriture.

En dehors des lauréats tous les autres participants ont reçu cinq (5) cahiers de 100 pages

Organisé par l’Association Initiative Communautaire Changer la Vie /Nazemse, l’ONG ASMAE et l’Agence Française de Développement, ce concours vise le renforcement des compétences des enfants en langage et lecture grâce à des pratiques et outils innovants au Burkina Faso. Selon Thierry Millougou du Groupe des Réseaux des acteurs du livre (GRAAL), cette initiative est à saluer car elle vise la promotion du savoir par le livre.

« Le livre et la lecture restent le soutien de notre résilience en matière de toute les difficultés . Pour que le pays se développe, il faut une éducation et c’est travers la lecture qu’on peut y arrivé » a-t-il souligné avant d’ajouter que à travers des messages sur la paix , la lecture des livre sur la paix le bonheur l’estime de soi ,ces éléments peuvent concourir à former non seulement l’élite de demain mais aussi des messages des paix et de tolérance et de vivre ensemble.

Le représentant du maire de la commune de Ouagadougou Martine Kaboré a quant à elle remercié les chefs de Circonscriptions d’Education de base pour les multiples efforts consentis pour la mise en œuvre des activités des concours car cela contribuera à l’amélioration du système éducatif pour une société de paix.

Emmanuel Fiakofi

Laisser un commentaire