Engagement Féminin: les danseuses à l’honneur

La compagnie Auguste-Bienvenue a organisé une table ronde, samedi 20 juillet 2019 à l’lnstitut Goethe de Ouagadougou autour du thème :  »L’engagement des femmes dans la création contemporaine en Afrique »

L’engagement féminin est à sa  11è édition. Il  vise à promouvoir l’égalité des sexes et l’autonomisation des femmes à travers les formations ,les résidences de création et les tournées artistique. C’est  aussi la  promouvoir des droits des femmes en favorisant leurs accès aux arts en leur permettant de prendre leur destin en main en termes de carrières artistiques.

Selon Monique Ilboudo, juriste ,écrivaine ,ancienne ministre,  » Les femmes s’affirment de plus en plus dans la création (Musique ,littérature danse) ,mais c’est sur que c’est encore au prix de luttes et de certaines oppositions vis-à-vis de la famille ». L’ancienne ministre estime que pour la danse contemporaine n’est pas aisée pour les hommes, encore mois pour les femmes.

Les difficultés sont liées au pesanteurs socio économique. A l’entendre, le corps de la femme est le temple de la vie .

 »la laisser parfois aller danser est quelque chose que la société n’est pas prête à l’acceptée » explique l’écrivaine.

Aux dires de la juriste ,les femmes veulent danser et elles y vont danser car dans tous les domaines il faut des pionnières..  »Les femmes doivent de plus en plus s’exprimer. Elles doivent être elles-mêmes, et se battre pour ceux à quoi elles croient » conseille-t-elle.

Emmanuel Fiakofi

Laisser un commentaire