LJclem’s : une marque d’accessoires de Jacynthe Tapsoba pour honorer son père

Jacynthe Tapsoba a des doigts magiques pour confectionner des sacs à main, des chaussures, des nappes de tables, des coussins. Passionnée de mode depuis l’enfance, elle lance LJclem’s en 2021, une marque de création d’accessoires en pagne, en cuir et en produits recyclés en ligne.

LJclem’s : une marque d’accessoires de Jacynthe Tapsoba pour honorer son père 2

LJclem’s est une marque d’accessoires en pagnes, en cuir et en produits recyclés pour femmes, hommes et enfants. Elle a pour mission principale d’amener les Burkinabè à briller pour de vrai et à concrétiser leurs rêves.

Passionnée de dessins de mode depuis l’enfance, la jeune femme s’est lancée dans la confection avec les encouragements de son père. « Depuis mon enfance j’ai toujours dessiné des modèles d’accessoires de mode. Au fil du temps et avec les encouragements de mon père j’ai commencé la confection », raconte-t-elle.

Appréciés par son entourage, elle décide alors d’entreprendre dans la commercialisation de ses accessoires. « Les gens autour de moi appréciaient ce que je faisais. Petit à petit j’ai commencé à recevoir des commandes et c’est comme ça que LJclem’s a vu le jour », fait-elle savoir.

Briller pour de vrai

LJclem’s a pour slogan « shine for real » qui signifie briller pour de vrai. A en croire la promotrice, ce slogan a été choisi pour inciter les populations à prendre en main leur avenir et à réaliser leurs rêves. « Beaucoup d’entre nous nourrissent des rêves ou ont des talents depuis l’enfance, mais rares sont ceux qui agissent et posent des actions concrètes pour les réaliser et les faire valoir. Je veux à travers ma marque inviter et encourager tous les Burkinabè à briller pour de vrai et concrétiser leurs rêves », dit-elle. 

LJclem’s : une marque d’accessoires de Jacynthe Tapsoba pour honorer son père 3

La marque dispose de plusieurs produits composés entre autres de sacs à main, de chaussures de nappes de table et de coussins. Ils sont fabriqués avec des pagnes traditionnels, du cuir et des produits recyclés.

Des difficultés tout le monde en rencontre, et LJclem’s n’en fait pas exception. La première difficulté pour elle est le manque de boutique physique. Comment être une référence sans locale ? « Je n’ai pas de boutique physique et cela joue un peu sur mon entreprise. Avec une boutique je pourrai mieux vendre les accessoires et améliorer les revenus » dit-elle.

Le manque de personnel qualifié dans la confection des différents accessoires constitue la deuxième difficulté à laquelle elle est confrontée.

Jacynthe a en projet l’ouverture d’une boutique physique capable de répondre aux attentes de ses clientes, de faire de sa marque une référence aux grands salons et des défilés internationaux de mode.

Jemima KABRE/ Stagiaire

 

 

 

 

Loading

Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *