Sidiki Diabaté : le prince de la kora

Né le 09 février 1992 à Bamako au Mali, Sidiki Diabaté est un chanteur-musicien, compositeur, instrumentaliste et producteur malien. Il joue de la kora et autres instruments de musiques tels que le piano et la guitare. L’afro-pop est son genre musical.

Sidiki Diabaté appartient à la 72ème génération de ces musiciens-conteurs, qui font office de gardiens des traditions dans cette partie de l’Afrique de l’Ouest. Naturellement, c’est avec les instruments de musiques qu’il joue au quotidien durant son enfance, tout en s’imprégnant de ce qui fait l’éducation d’un griot. Il apprend notamment l’instrument familial avec son oncle paternel Madou Sidiki Diabaté, jeune frère de son père et koriste reconnu, puis avec le guinéen Madi Kouyaté, lui aussi issu d’une famille renommée de longue date.

Dès l’âge de 14 ans, Sidiki fait montre de qualités qui valent de monter sur scène en France en 2006 à l’occasion d’un hommage à Ali Farka Touré rendu par son fils Vieux. L’artiste sera programmé l’année suivante au festival sous la plage à Paris. Il participera aussi au livre-disque ‘’ Sidikiba’s Kora lesson’’ destiné aux enfants, qui sort en 2008. Passionné de beats, son père le soutient dans sa démarche en lui achetant le matériel informatique nécessaire à l’apprentissage de sa démarche.

Avec son compatriote Iba One, il met en pratique ces connaissances et se fait vite remarquer pour son savoir-faire. Un savoir-faire qui lui value le meilleur beat-maker aux Mali Hip Hop Awards en 2010. Le collectif ‘’ Génération Rap et Respect’’ un collectif qu’il a intégré par la suite est élu meilleur groupe de rap de la même année.

Sa collaboration avec Iba One va leur permettre de se produire au stade Modibo-Keïta de Bamako. Sidiki et son père feront une aventure musicale ensemble en 2014. Ils paraitront en mai de la même année, un duo de koras, sans voix, qui présente Sidiki sous l’angle d’une musique d’inspiration traditionnelle. Leur rencontre se prolongera sur scène dans plusieurs pays de l’Europe. Il travaillera également en collaboration avec plusieurs artistes africains et français.

Sa notoriété traverse les frontières et atteint un niveau qui fait de lui une des nouvelles stars de la jeunesse de l’Afrique francophone. Le phénomène se confirme en 2017 où il prestera dans plusieurs pays de l’Afrique. Avec son père, ils créent Diabaté Music, un label qui rejoindra par la suite, le giron d’Universal Music Africa, filiale d’Universal basée à Abidjan. Avec son immense talent il fut nominé au Grammy Awards du meilleur album de musique du monde en 2015 ainsi qu’au MTV Africa Musique Awards en 2016. Au Africa Talent Awards en 2019, il remporte avec brio, trois trophées tels que celui de l’africanité, celui de la plus belle voix et le grand prix talent suprême. A cela s’ajoute d’autres distinctions.

 Cheick Abass KOALA/Stagiaire

Laisser un commentaire