Surnoms des parents : ‘’Hitler’’, ‘’Poutine’’ ‘’Le big wimbré’’ ces sobriquets qu’ils portent à leur insu

A Ouagadougou, dans certaines familles, chaque parent à un surnom. Ces surnoms sont attribués en fonction de leur tempérament, leur humeur, leur physique ou encore de la complicité qui existe. Ils servent de codes pour les enfants et peuvent être ironiques ou élogieux.

Surnoms des parents : ‘’Hitler’’, ‘’Poutine’’ ‘’Le big wimbré’’ ces sobriquets qu’ils portent à leur insu 2

 

‘’ King of house’’, c’est le surnom donné par Kenza Darankoum et ses sœurs à leur papa. « Nous avons surnommé notre papa ainsi parce qu’il se comporte vraiment en roi avec nous. Mon papa n’a eu que des filles, il est donc très protecteur et très complice avec nous », dit-elle

Alexis Kadiogo, quant à lui se fait appeler ‘’le big wimbré’’ par ses enfants qui le trouve courageux et fort. « J’ai toujours vu mon papa comme un homme fort et puissant depuis l’enfance. Avec mes frères nous lui avons donc donné ce surnom parce qu’il n’a peur de rien et cela est resté jusqu’à présent », raconte Loria Kadiogo.

Amour, affection et complicité

Certains surnoms sont donnés aux parents au regard de la complicité et du lien affectif qu’ils entretiennent avec leurs enfants. C’est le cas de Murielle Combary qui a surnommé son papa ‘’Leitmotiv agréé’. A en croire la jeune fille, ce surnom lui a été donné car il est toujours la première personne qui l’encourage et l’amène à donner le meilleur d’elle. « Mon papa est mon leitmotiv agréé car il est celui pour qui je me bats. Il me motive chaque jour et m’encourage, c’est vraiment une boule d’énergie incomparable », fait-elle savoir.

« Notre maman est notre ‘’Freeman’’, elle est ouverte à toute discussion avec mes sœurs et moi. Elle aborde souvent les sujets tabous avec nous sans langue de bois. Je me rappelle qu’un jour elle m’a appelé et remis des préservatifs en me disant qu’elle ne voulait pas de petit enfant de sitôt », raconte Benjamin Kalmogo.

« Inspecteur journaliste », c’est le sobriquet du père qui fouine trop, surveille de près les faits et gestes des membres de sa famille…ce surnom a été donné à Christophe Daboué par ses enfants. « Un jour ma fille cadette voulait sortir alors que je lui ai toujours dit de m’informer de ses déplacements. J’ai surpris une de ses conversations avec sa grande sœur ou elle lui disait d’informer l’inspecteur journaliste qu’elle est allée voir une amie avant qu’il ne se mette à l’appeler plusieurs fois. C’est en ce moment que j’ai découvert mon surnom », relate-t-il avec un sourire.

Autoritaire et strict

‘’Hitler’’, c’est le surnom que Linda et ses frères ont donné à leur papa. « On l’appelle ainsi à son insu, il est très autoritaire et très strict avec nous. Quand papa rentre le soir du boulot, même les fourmis de la maison courent pour se cacher. C’est une façon de dire à quel point il est strict ! », plaisante-t-elle.

Séphora Somé, quant à elle à surnommé sa mère ‘’Poutine’’. Ce surnom lui a été donné selon la jeune fille parce qu’elle est très stricte et prend tout au premier degré. Seule la jeune fille et ses frères sont au courant de ce surnom. « Souvent avec mon frère ou ma sœur on utilise le surnom Poutine pour parler de maman en sa présence sans qu’elle ne sache de qui il s’agit. Il arrive parfois qu’elle donne son avis sur le comportement de cette ‘’Poutine’’ sans la connaitre et avec mes frères on se marre bien d’elle après », explique-t-elle.

Ces surnoms attribués aux parents ne sont pas toujours drôles. Et ils les ignorent pour la plupart du temps. Certains les découvrent plus tard lorsque les enfants deviennent majeurs, d’autres par contre ne sauront jamais.

Mireille Sandrine Bado/MoussoNews

 

Loading

Partagez

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *