Yasmine Sandrine Zerbo : ‘’ Je suis très fière de pouvoir sauver des vies’

Deux raisons ont poussé Sandrine Yasmine Zerbo à s’intéresser à la diététique après son baccalauréat : comprendre les régimes alimentaires et valoriser et promouvoir la discipline au Burkina. Aujourd’hui cette profession de Nutritionniste-Diététicienne est plus une passion. Sandrine tire une grande satisfaction en sauvant des vies.

 

MN : Qui est Yasmine Zerbo ?

Yasmine Zerbo : Je m’appelle ZERBO Coura Yasmine Sandrine, je suis Nutritionniste-Diététicienne d’Etat, Spécialiste en Nutrition Clinique et de la Nutrition entérale et parentérale, Consultante en Diététique, Expert en diététique. Diplômée de la Faculté des Sciences et de la Santé (FSS) de l’Université d’Abomey Calavi de Cotonou (Bénin).

MN : Parlez-nous de votre métier de diététicienne ?

Un diététicien est un expert en alimentation et un éducateur nutritionnel qui s’occupe du soutien nutritionnel des personnes bien portantes (individus tels que l’alimentation des nourrissons, des adolescents, des adultes, des femmes enceintes, les femmes allaitantes, les personnes âgées) ainsi que des personnes malades des maladies chroniques telles que chroniques (le diabète, le cancer, l’hypertension artérielle, l’insuffisance rénale, l’obésité et les maladies digestives etc.)

Cependant le métier de diététicienne est concilié à la Nutrition Clinique souvent associé uniquement à la perte de poids et à la restauration. Et pourtant :

  • Je travaille chez un prestataire de service et assure le suivi nutritionnel des patients sous nutrition entérale.
  • J’assure la prise en charge nutritionnelle des troubles liés à la nutrition; du diabète à l’obésité en passant par le cholestérol, les intolérances alimentaires.
  • Je forme et éduque mes patients et la communauté, en matière nutrition et habitudes à acquérir.
  • Je mets en place des programmes alimentaires adaptés aux besoins de chaque patient.
  • Je compose des menus spéciaux, spécifiques et personnalisées pour tout type de personne qu’il soit bien portant ou malade en fonction du poids, de l’âge, de la taille, de l’état physiologique, du stress etc…
  • Je crée les menus pour les collectivités.
  • Je travaille en gériatrie et j’aide tous les jours des patients à lutter contre la dénutrition.
  • J’organise des ateliers de préventions et participe aux projets communautaires.

Un diététicien est un *Professionnel de Santé*, et compétent avec les Médecins nutritionnistes concernant l’alimentation. Il est là pour vous accompagner, vous guider et vous Ecouter.

MN : Pourquoi le choix de ce métier ?

J’ai choisi la diététique pour deux raisons

La première raisons :

J’ai choisi la diététique parce que ma mère vient d’une famille d’hypertendus qui provoque à la longue une insuffisance rénale. J’ai grandi dans un environnement ou j’ai toujours eu l’habitude d’entendre le mot « Régime »

A l’hôpital on leur interdisait tous les aliments sans leur expliquer pourquoi et comment ? Au fil du temps ma mère ne savait plus quoi mangé. Ainsi je me suis dit que s’il y a une étude qui étudie la composition des régimes spécifiques pour chaque pathologie, j’irai faire cette étude après le bac pour assurer le soutien nutritionnel des personnes qui souffrent des maladies chroniques telles que chroniques (le diabète, le cancer, l’hypertension artérielle, l’insuffisance rénale, l’obésité et les maladies digestives etc.).

Jusqu’à aujourd’hui les personnes souffrant de ses maladies ont des problèmes sur leur régime alimentaire, la plupart se laissent mourir non pas par la maladie mais suite à une dépression suite un problème de régime alimentaire adéquat.

La deuxième raison

Un jour en 2010 je suis tombé sur une interview de Mr Jean-François ZERBO, il a travaillé à l’hôpital yalgado Ouédraogo pendant des années. Bien qu’il ait été admis à la retraite depuis 2000 il a été réquisitionné par l’hôpital et mis à la disposition de la néphrologie par manque de personnel compétent pour assurer la relève. Au cours de son interview-il demandait à l’Etat Burkinabé d’envoyer des jeunes se former en diététique pour revenir assurer la relève car il était fatigué. Aujourd’hui j’annonce avec fierté que j’ai le diplôme de diététicien et que de octobre 2016 – octobre 2018 j’ai travaillé comme volontaire en pédiatrie et en néphrologie pour assurer le soutien nutritionnel des patients .Ainsi j’espère jusqu’à ce jour l’appel à la candidature d’un diététicien pour assurer la relève brillamment.

MN : Qu’est-ce qui vous plait le plus dans ce métier 

je trouve un plaisir fou à utiliser les aliments locaux pour composer des régimes spécifiques pour rééquilibrer la glycémie d’un diabétique type 2, ou à réduire les doses d’insuline à un diabétique type 1 (ou même la supprimer!), à guérir un psoriasis, à libérer un foie de la stéatose hépatique, à améliorer des ovaires polykystiques, à aider des femmes à tomber enceintes, à réduire la graisse viscérale qui est la source de tous les maux, à combattre l’obésité et réduire les risques de complications, à alimenter un malade sous sonde ainsi à apaiser la souffrance de beaucoup de personnes, les aider à atteindre leur objectif et en faire des heureux… Aujourd’hui je suis tellement contente de mon choix, car finalement je sauve des vies autrement. Un métier que l’on aime n’a pas de prix!!

MN : Au Burkina, les gens font-ils suffisamment recours à la diététique ?

Malheureusement au Burkina Faso, les gens ne connaissent pas la diététique, ni son importance dans le bien-être d’une personne ni sa place dans les centres hospitaliers. Tout le monde a besoin de conseil diététique qu’il soit bien portant ou malade. Raison pour laquelle depuis un temps je me concentre à la promotion de la diététique au Burkina Faso, surtout en milieu hospitalier.

Je rêve très bientôt voir des diététiciens dans les centres hospitaliers du Burkina Faso pour assurer le soutien nutritionnel patient afin de lutter contre la dénutrition hospitalière. Là je serais fière d’avoir lutté et oser.

MN : Il y a quelle différence entre diététique et nutrition ?

Le mot diététique vient du latin « diaetetica » qui signifie « ensemble des règles à suivre pour un régime équilibré ».

La diététique est un moyen qui permet d’agir sur sa santé par le biais de l’alimentation. La diététique est la science de l’alimentation équilibrée.

Si la nutrition se définit comme la science qui analyse les rapports entre la nourriture et la santé, la diététique y intègre une dimension culturelle liée aux pratiques alimentaires.

La nutrition est une science multidimensionnelle qui s’intéresse à l’être humain dans son intimité relationnelle avec la nourriture. Ainsi la nutrition à plusieurs spécialité nous pouvons citer la nutrition humaine, la nutrition fondamental, la nutrition communautaire, la nutrition clinique

La diététique est une discipline de la nutrition qui étudie les règles d’hygiène alimentaires ainsi que l’impact de l’alimentation sur la santé. Quand on parle diététique on parle de la nutrition clinique ou de nutrition hospitalière.

Les nutritionnistes approfondissent l’étude des aliments, les diététiciens calculent avec la table de composition des aliments, la valeur nutritive des aliments pour composer les menus.

Cependant la diététique est très importante et indispensable sur la santé. Cependant le diététicien est le seul professionnel de santé expert en nutrition clinique dont la présence dans une structure hospitalière est strictement obligatoire pour éviter la dénutrition hospitalière. La diététique assure le soutien nutritionnel et l’éducation nutritionnelle des personnes malades et saines pour assurer leur bien-être.

Le rôle du diététicien dans un hôpital consiste à recenser tous les régimes spéciaux au niveau de chaque service, de composer le menu, de le faire préparer par la restauration. Ensuite vérifier si la restauration à respecter effectivement les dosages. Dans certains cas le repas des malades est pesé avant qu’il ne passe à table .Le reste du repas (s’il y en reste) est pesé en vue de connaitre avec précision les quantités de glucides, lipides et protéines ingérées par le malade. Ainsi le diététicien veille à la bonne alimentation des malades et conseille les biens portants sur leur mode de vie et habitude alimentaires. La présence d’un diététicien dans un centre hospitalier est indispensable. Pour certaines pathologies, l’alimentation est importante que le traitement médicamenteux. Chez les personnes souffrant de maladies chroniques telles que (le diabète, le cancer, l’hypertension artérielle, l’insuffisance rénale, l’obésité et les maladies digestives etc.) c’est le diététicien connaissant la valeur nutritive des aliments qui confectionne les menus spécifiques pour ces derniers.

Ainsi dans un centre hospitalier les menus doivent être composés par un diététicien, de plus les repas doivent être servis en fonction des pathologies dans chaque service .Par exemple les malades en néphrologie ont le plus besoin d’un régime hypo-protéique (pauvre en protéines) et sans sel si le patient est hypertendu et amaigrissant s’il est obèse. Ainsi pour les diabétiques, c’est plutôt un régime pauvre en glucide tels que les céréales, les tubercules et le sucre etc…

Malheureusement au Burkina Faso on ne trouve pas de diététicien dans les centres hospitaliers pour assurer le soutien nutritionnel des malades hospitalisés car elle n’est pas trop connue. Je lutte pour faire connaitre la diététique et son importance.

Je rêve voir des diététiciens dans les centres hospitaliers pour lutter contre la dénutrition hospitalière surtout en réanimation.

MN : Menez-vous une autre activité en plus de la diététique ?

Après mes formations, mes expertises et mes consultations en diététique, mon autre activité c’est servir le Seigneur car je lui dois tout, Servir Dieu est un signe de reconnaissance pour ses bienfaits dans ma vie. Jésus-Christ est le centre de ma vie et je lui dois tout. Sans la Grâce de DIEU je ne suis rien et Seul sa grâce me suffit

MN : Pour rester en bonne santé, que faut-il faire ?

Pour rester en bonne il faudra :

  • Pratiquer le sport au moins 1h par jour
  • Boire assez d’eau
  • Réduire la consommation des boissons gazeuses et d’alcool
  • Préférez la consommation du vin
  • Mangez assez des fruits et légumes car ils contiennent des antioxydants qui nous protège contre les maladies.
  • Mangez assez de poisson et peu de viande
  • Mangez moins gras, moins sucrés et moins gars.
  • Soyez toujours heureux car la vie est belle

MN : Quel conseil donneras-tu à une jeune fille qui souhaite embrasser ce métier ?

Je conseille aux jeunes filles d’embrasser ce métier car c’est un métier d’avenir. Je lutte et je continue à lutter pour prouver l’importance de la diététique surtout en milieu hospitalier, mais je ne lâche pas car j’ai foi qu’un jour mon rêve deviendra une réalité. Je continue la promotion de la diététique car ceux derrière moi doivent trouver une place à leur retour de formation, j’aurais déjà balayé le terrain. Au final, « JEUNES » rêvez toujours et battez-vous pour vos rêves car DIEU exauce les rêves si on ne lâche pas.

Interviews réalisée par Bassératou KINDO

Laisser un commentaire