Coups de feu au camp Guillaume Ouédraogo : « Retour du calme et de la sérénité » (communiqué)

Des coups de feu ont été entendus dans la nuit du 22 au 23 août 2019 au camp Guillaume Ouédraogo à Ouagadougou. Les choses seraient rentrées dans l’ordre, selon le gouvernement.

Des tirs ont éclaté au camp Guillaume Ouédraogo, caserne située en plein cœur de la capitale burkinabè, au petit matin du 23 août 2019. 

Selon le porte-parole du gouvernement, Remis Dandjinou, il s’agirait d’un mouvement d’humeur des militaires qui ont exprimé « leur ressentiment par rapport à l’attaque de Koutougou« .

L’état-major général des Forces armées nationales s’est rendu au camp et « a obtenu le retour du calme et de la sérénité« .

24 militaires ont été tués le 19 août 2019 à Koutougou au Sahel lors d’une attaque terroriste « d’envergure ». C’est la plus grande perte jamais enregistrée par les Forces armées nationales. 

Laisser un commentaire