Saran Séré/Sérémé : Femme de l’année 2018 de Mousso News

Elle est politiquement et socialement engagée pour le bien-être des citoyens. Députée, puis candidate à la présidentielle 2015, et maintenant Médiateur du Faso, Saran Séré Sérémé est notre femme de l’année 2018 pour avoir marqué les esprits dans son combat pour l’instauration du dialogue social au Burkina.

Installée dans ses fonctions en octobre 2017, Saran Séré Sérémé ne s’est pas donnée de repos. Une tournée de vulgarisation des missions de l’institution a été organisée sur l’ensemble du territoire. Objectif : permettre aux citoyens de connaitre et de comprendre au mieux le médiateur du Faso, une institution jugée par certains observateurs comme « inutile et budgétivore ».

Puis s’en est suivi le traitement des dossiers de 2015, 2016, et 2017. Au total, 579 dossiers ont été instruits. Et sur l’ensemble de ces dossiers, 104 ont fait l’objet de recommandations et de ces recommandations, 76 ont connu un dénouement heureux, soit 73, 08%. « 20% des requêtes sont en cours d’étude, 4% ne sont pas encore clos à cause des réclamants eux-mêmes qui n’ont pas amené leurs dossiers », selon le médiateur.

Elle ajoute que l’institution a traité des requêtes habituelles, notamment des questions d’indemnité, de salaire, de carrière, des confits entre populations au niveau des villages dans la région de la Boucle du Mouhoun, des problèmes de justice comme celui des 27 agents contractuels de l’ONEA, etc.

Saran Sérémé a également réussi l’organisation de la 5e Assemblée générale des médiateurs de l’AMP-UEMOA qui a eu lieu à Ouagadougou le 5 octobre dernier, sur le thème : « Les crises et dysfonctionnement des systèmes éducatifs dans l’espace UEMOA : rôles des médiateurs pour des solutions durables ».

Nommée première vice-présidente de l’Association des ombudsmans et médiateurs africains en novembre 2018, Saran Sérémé a délivré, ce jour, un message de solidarité et de confraternité à l’ensemble de tous les africains. Une de ses batailles depuis son engagement en politique.

MoussoNews

Laisser un commentaire